Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Cycle de Majipoor > Les Sorciers de Majipoor


Les Sorciers de Majipoor

Titre VO: Sorcerers of Majipoor

Tome 5 du cycle : Cycle de Majipoor
ISBN : 978-225307240-9
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Robert Silverberg

Cette deuxième trilogie se déroule quelques milliers d’années avant la première. Le pontife est Prankipin et le coronal Lord Confalume. Les deux hommes, qui dirigent conjointement la planète Majipoor depuis plus de 20 ans, ont laissé se développer toutes sortes de croyances et de pratiques magiques. Sorciers et devins en tout genre sont introduits dans les antichambres du pouvoir et pas une décision n’est prise par quiconque sans qu’ils aient donné leur avis.
Aujourd’hui le vieux pontife est mourrant. Le Coronal va donc le remplacer et doit nommer son successeur. Le jeune noble Prestimion, qui goûte très peu à la magie, est l’héritier désigné. Le seul homme qui aurait pu lui faire de l’ombre est Korsibar, le fils de Confalume, mais la tradition veut que jamais un fils ne succède à son père… Et pourtant, sous l’influence de son entourage et de sa sœur en particulier, la belle et troublante Thismet, Korsibar va prendre le pouvoir avec l’aide d’un groupe de sorciers.
Commence alors la seule guerre qu’est connue Majipoor en 10 000 ans d’histoire, hormis celles contre les autochtones métamorphes…

Critique

Par Publivore, le 19/07/2004

La planète Majipoor, si énorme, à l’histoire si longue, devrait être un formidable terreau pour un faiseur d’histoire comme Silverberg. Pourtant, le début de cette deuxième trilogie ressemble singulièrement au premier volet de la première : Prestimion, comme Valentin, engage une guerre de restauration, car floué de sa couronne de Coronal, et on a parfois l’impression de relire Le château de Lord Valentin… les sorciers en plus.
Autre déception, les longueurs et le trait franchement forcé, en particulier dans les descriptions des cérémonies diverses et variées orchestrées sur la planète. On se croirait dans un monde de hippies attardés où les couleurs, oranges et vertes en majorité, donnent l’impression d’un rêve sous LSD.
Alors pourquoi une note plutôt positive ? Et bien parce qu’on est finalement plutôt content de retrouver Majipoor, que les aventures de Prestimion restent plaisantes à suivre et que certaines scènes sortent vraiment du lot. En particulier, un véritable souffle épique existe dans les scènes de bataille rangée, ou, à l’opposé, une émotion indéniable vous saisit dans la description des sentiments refoulés de Thismet pour Prestimion.
Un roman qui manque donc parfois d’originalité et qui aurait sûrement gagné avec quelques coupes franches, mais l’ensemble reste agréable à lire. A noter enfin que cette trilogie peut se lire sans avoir lu les quatre premiers tomes.

7.0/10

Discuter de Les Sorciers de Majipoor sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :