Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Rivages Brûlants


Les Rivages Brûlants

ISBN : 978-235961040-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Robert Earl (Proposer une Biographie)

Contraint de fuir une vie de dettes et de débauche, l’aristocrate bretonnien Florin d’Artaud embarque dans une flottille à destination des terres fabuleuses de la Lustrie. Se faisant passer pour un officier expérimenté, son premier souci est de mater ses troupes et de survivre au long et dangereux voyage en bateau. Mais une fois arrivés dans les jungles étouffantes de Lustrie, les mercenaires tombent sur un os. Ce qui devait être une simple chasse au trésor vire à l’expédition sinistre en quête de connaissances obscures. Toutefois, les gardiens séculaires de la jungle ne céderont pas leurs secrets aussi facilement. Partez à la suite de Florin d’Artaud à la découverte de la mystérieuse Lustrie et parcourez ses sombres jungles à la recherche de ses secrets.

Critique

Par Gilthanas, le 18/05/2013

Parmi les différentes régions du monde de Warhammer, la Lustrie reste un territoire à l’image de son modèle : vierge et peu exploitée. Jungle impénétrable habitée par une race de lézards d’inspiration pré-colombienne, elle n’a que trop rarement les honneurs des écrivains de la Black Library.
C’est donc avec une certaine curiosité que je me suis lancé dans la lecture des Rivages Brûlants, premier roman de Robert Earl, et qui situe une bonne partie de son aventure dans les terres inhospitalières de Lustrie.On y suit les aventures de Florin d’Artaud, un noble bretonnien, et de son serviteur Lorenzo, qui suite à une histoire de dette, s’embarquent pour une expédition mercenaire visant à explorer les ruines de Lustrie. Mais bien entendu, rien ne va se passer comme prévu…
Si la première partie se veut classique (notamment la description de la traversée), le roman révèle tout son intérêt une fois nos héros débarqués à terre. On ressent un certain souffle épique dans l’histoire quand nos héros s’enfoncent dans la jungle dense et font l’expérience de ses dangers.
De mon point de vue, la grande force de ce roman réside dans le fait qu’il est accessible même aux néophytes du monde de Warhammer. La Lustrie, très peu exploitée, laisse une grande marge de manœuvre à l’auteur, qui ne s’en prive pas. La composition de la compagnie de mercenaire donc un bel aperçu des nations humaines de l’univers, la société hommes-lézards est bien décrite (même si on ressent une certaine volonté de faire intervenir le plus possible d’unités issues du livre d’armée du jeu de figurines), et l’intrigue, bien que classique, tient la route.
On surprend même à faire des parallèles avec les conquistadors du XVIe siècle qui s’avancent vers l’inconnu des jungles sud-américaines, la peur qui les étreint à chaque instant, les merveilles qu’ils découvrent, et surtout les conflits qu’ils déclenchent au contact des autochtones.
L’écriture de Robert Earl reste légère, mais remplit parfaitement son rôle : les événements s’enchaînent, et les temps morts sont peu nombreux. Les puristes pourront se plaindre de quelques incohérences qui ne respectent pas le canon de l’univers, mais le néophyte découvrira lui une aventure riche en rebondissements, qui est un bon point d’entrée à l’univers de Warhammer dans ce qu’il a de plus exotique.
En conclusion, les Rivages Brûlants se révèle être un très bon divertissement, qui se lit rapidement. Si il ne laissera sans doute pas un souvenir impérissable aux lecteurs, il leur permettra de passer un bon moment en compagnie de héros caricaturaux mais attachants, et finalement, on ne lui en demande pas plus.

 

6.0/10

Discuter de Les Rivages Brûlants sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :