Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Neiges de l'éternel


Les Neiges de l'éternel

ISBN : 978-291768992-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Krust, Claire

Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur.
Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

Critique

Par Saffron, le 27/08/2015

Cette année, les Indés de l’Imaginaire célèbrent la désormais célèbre « rentrée littéraire » en sortant chacun de leur côté un roman signé par un auteur français. Pour ActuSF, ce sera Les Neiges de l’éternel – et dans ce cas précis, il s’agit même d’un premier roman.
Pour qui aurait fait l’impasse sur le résumé, l’illustration de couverture ne laisse aucun doute quant au cadre choisi par l’auteur : nous sommes ici dans le Japon des shoguns et des samouraïs, un Japon médiéval tout juste fantasy, qui pourrait bien figurer dans les livres d’Histoire si l’un des personnages les plus marquants du roman n’était un fantôme. L’auteure aime la culture nippone, et cela se ressent notamment dans les descriptions précises et soignées des vêtements, de la nourriture ou des intérieurs.
Pendant un peu plus de 300 pages, Claire Krust nous invite à découvrir une saga familiale tragique, à travers le regard de cinq personnages. Les époques changent, mais quel que soit le point de vue adopté, l’histoire se passe toujours en hiver. Ce qui peut passer pour un détail apporte en réalité une atmosphère très particulière à ce roman : l’ambiance est feutrée, comme alourdie par le froid et la neige, et le monde semble réduit à la demeure familiale qui tombe peu à peu en ruines et à ses alentours immédiats.
Une autre originalité de l’histoire tient à sa chronologie décousue : d’un point de vue à l’autre, on assiste souvent à des bonds de 50 ans en avant ou en arrière. L’histoire de tel ou tel personnage trouve systématiquement sa conclusion dans la partie consacrée à un autre, ce qui pousse à tourner les pages sans relâche pour en savoir plus. Ce qui n’empêche pas certaines questions de rester en suspens, ou même, pour la dernière partie, d’ouvrir un monde de possibilités…
Pour un premier roman, le style est maîtrisé : Claire Krust parvient à transcrire l’état d’esprit rarement joyeux de ses personnages sans tomber dans le pathos, et à faire compatir le lecteur sans chercher à l’apitoyer. Chaque personnage a sa propre voix, sa personnalité bien définie, et bien que le casting puisse paraître classique, il ne verse pas pour autant dans le cliché.
Les Neiges de l’éternel n’est certes pas un roman d’action (les seuls combats qui mènent les personnages sont intérieurs), mais tout son intérêt réside justement dans une retenue et une poésie là encore très asiatiques. ActuSF a eu du nez avec Claire Krust, une auteure dont il faudra suivre les prochains écrits avec attention.

7.0/10

Discuter de Les Neiges de l'éternel sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :