Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Chronique des immortels > Les Maudits


Les Maudits

Titre VO: Die Verfluchten

Tome 8 du cycle : La Chronique des immortels
ISBN : 2841725391
Catégorie : Aucune
Auteur : Wolfgang Hohlbein

C’est au milieu du désert d’Égypte, alors qu’ils mettent en déroute une bande de trafiquants d’esclaves, qu’Andrej et Abou Doun rencontrent Méroé, Nubienne aux cheveux de feu et aux étranges pouvoirs. Leur chemin, désormais, est voué à se confondre, sur les bords du Nil et jusque dans un antique tombeau oublié. Mais qui est réellement Méroé ? Qui sont ces quatre mystérieux individus de blanc vêtus qui lui donnent la chasse ?
Et si les dieux de l’Égypte ancienne avaient des révélations à faire aux deux immortels ?

Critique

Par Belgarion, le 15/05/2011

“Heureux qui comme Ulysse a fait un grand voyage…” disait Joachim Du Bellay en se morfondant dans son exil romain volontaire.
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec ce huitième tome de La Chronique des immortels Andrej et Abou Doun ont vu du pays en traversant les pays en guerre et les époques. Les voilà maintenant plongés dans une lutte sans merci entre de puissants et anciens immortels qui remontent au temps des pharaons. La mystérieuse Méroée, dotée de pouvoirs subtils mais terrifiants, les entraîne vers une destination mystérieuse mais palpitante.
Seth, Anubis… Wolfgang Hohlbein nous entraîne ainsi aux premiers temps des immortels en reprenant les mêmes inspirations qu’Anne Rice dans sa Chronique des vampires. Le lecteur peut donc légitimement s’attendre à en apprendre plus sur l’objet de la quête de nos deux héros : la recherche de leurs origines immortelles.
Las, entre propos alambiqués, refus d’explications de la part des immortels les plus anciens et mauvaises surprises interrompant des débuts de révélation, il n’y a pas beaucoup d’éléments concrets à retenir. L’auteur ne fait encore une fois qu’effleurer ce sujet passionnant pour se tourner vers un récit d’aventure et d’action qui manque ainsi de profondeur. Les péripéties sont bien tournées et ne négligent pas les surprises, la plume alerte et évocatrice nous donne un excellent aperçu de cette Égypte mystérieuse, mais il manque quelque chose pour que ce cycle passe à une dimension supérieure.
Les descriptions de combat, très vives, sont d’une précision remarquable et constituent autant de points forts du récit avec notamment un ultime affrontement contre des morts vivants qui fait atteindre des sommets au récit de par sa maestria et son côté tragique.
Au niveau des personnages, Méroée constitue un point fort du récit avec une connaissance ancestrale qui apparaît peu à peu et un caractère doloriste qui lui donnent un côté mystérieux et touchant. Dévoilant peu à peu ses pouvoirs et une petite partie de ses secrets, elle donne une dimension supplémentaire au récit. De même, Andrej et Abou Doun acquièrent un peu plus d’expérience à travers les évènements douloureux qui les dépassent. Le caractère apitoyant d’Andrej est toujours aussi stéréotypé et lassant par moment mais il n’oblitère pas l’intérêt du récit.
Ce n’est pas encore avec Les Maudits que le cycle va acquérir de l’ampleur. Ce huitième tome nous offre cependant un bon récit d’action et d’aventure dans un cadre exotique avec une présentation originale des vampires, bien éloignés des classiques de Bram Stocker. Ce fait constitue sans doute l’un des principaux attraits de ces chroniques.

6.5/10

Discuter de Les Maudits sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :