Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Lumineuses


Les Lumineuses

ISBN : 978-225810125-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Lauren Beukes (Proposer une Biographie)

La version poche du roman est désormais disponible chez Pocket depuis juin 2015.

1931, Chicago. Traqué par la police, Harper Curtis, un marginal violent, se réfugie dans une maison abandonnée. A l’intérieur, il a une vision. Des visages de femmes, auréolés de lumière, lui apparaissent. Il comprend qu’il doit les trouver… et les tuer. Dans sa transe, Harper découvre que grâce à cette demeure, il peut voyager dans le temps.
Débute alors sa croisade meurtrière à travers le XXe siècle : années 1950, 1970, 1990… D’une décennie à l’autre, il sème la mort sur son passage, laissant en guise de signature des indices anachroniques sur le corps de ses victimes.
Mais l’une d’elles survit aux terribles blessures qu’il lui a infligées. Et va tout faire pour le retrouver.

Critique

Par Gillossen, le 21/04/2013

Désormais publiée chez nous aux Presses de la Cité, Laurent Beukes revient après Zoo City avec Les Lumineuses.
Présenté comme un thriller en bonne et due forme, ce second roman ne se départit jamais d’une réelle dimension “imaginaire”, car la mécanique entière de l’intrigue repose tout de même sur les voyages dans le temps, à travers une étrange Maison dont le pouvoir bien réel ne sera jamais explicité. Bref, on pourrait donc se demander pourquoi ce roman se retrouve classé en polar, mais, après tout, l’auteur semble s’affranchir des codes pour se concentrer, comme dans le cadre de Zoo City, sur son histoire et son histoire seulement.
Peu importe les cases.
Et, sans surprise, on retrouve le ton âpre et réaliste de Zoo City, avec des chapitres courts donnant au roman un rythme – volontairement – décousu avant que la trame principale ne s’impose peu à peu, le récit se recentrant sur un nombre restreint de personnages. Certaines scènes, notamment de meurtres, s’avèrent réellement éprouvantes, et l’auteur a le don de la formule et de l’image choc. S’il est bien sûr impossible de comprendre l’abject Harper et ses pulsions malsaines, Beukes dépeint un serial killer obsédé par sa quête tout bonnement terrifiant. Ce qui ne l’empêche pas, à travers d’autres personnages, de manier l’humour, ou le plus souvent l’ironie, grâce à des dialogues là encore bien sentis.
Laurent Beukes nous entraîne dans les rues de Chicago en passant d’une époque à l’autre, dressant des portraits souvent saisissants en quelques paragraphes ou redonnant vie à un quartier entier le temps d’un chapitre. On sent de sa part un véritable travail de recherche - comme en témoignent les remerciements qui concluent l’ouvrage - parfaitement digéré.
Si les personnages sont donc habilement brossés et le rythme du récit haletant, le roman n’est pas sans défaut. Il n’est ainsi pas aussi ébouriffant que l’on aurait pu l’imaginer sur le plan de ladite mécanique de voyage dans le temps et la conclusion de l’histoire principale se révèle un peu plus faible que le reste, car prévisible et pas franchement originale dans sa gestion des rebondissements ou même des relations établies entre les différents protagonistes. De quoi ramener le roman lui-même sur des sentiers battus et largement plus convenus, même s’il n’est pas question pour autant d’un brusque changement de ton.
Néanmoins, pas de quoi bouder notre plaisir de lecture. Si Les Lumineuses n’est peut-être pas exactement le roman que l’on attendait de Lauren Beukes, il n’en demeure pas moins une jolie réussite souvent haletante et parfois fascinante.

7.5/10

Discuter de Les Lumineuses sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :