Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Rêveurs > Les Gorges de cristal


Les Gorges de cristal

Titre VO: The Crystal Gorge

Tome 3 du cycle : Les Rêveurs
ISBN : 978-226617714-6
Catégorie : Aucune
Auteur : David Eddings
Auteur : Leigh Eddings (Proposer une Biographie)

Malgré des défaites cuisantes, le seigneur Vlagh, entouré par ses armées de créatures hybrides, n’a pas dit son dernier mot. Il cherche toujours à conquérir le royaume de Dhrall. Cette fois, il a créé de nouveaux soldats : ce ne sont plus des mélanges d’insectes et de reptiles sans conscience, mais des espions intelligents à l’apparence humaine. Les habitants de Dhrall sont de plus en plus perturbés par l’intrusion secrète de ces agents et ne peuvent même pas se tourner vers les Dieux. Ces derniers approchent de leur fin de règne et cèdent la place aux jeunes enfants-dieux. A la détresse des habitants de Dhrall vient s’ajouter une nouvelle menace, un ennemi surnaturel qui a évolué dans l’ombre.

Critique

Par Gillossen, le 27/07/2007

Avec les deux derniers tomes de la dernière saga en date des époux Eddings, il n’y a guère de surprise. Le troisième volume se pose en droite ligne des deux précédents, sans rien remettre en cause en bien ou en mal, et au moment d’aborder le dernier…
Un étrange sentiment nous étreint. Leigh Eddings est décédée en février dernier, et l’éditeur français lui rend d’ailleurs hommage, une attention à retenir. En souvenir de nos lectures passées, et en sa mémoire, on aimerait sincèrement que ce dernier tome emporte notre totale adhésion.
Malheureusement, il n’y a pas de miracle. Dès le prologue qui nous rabâche les évènements passés toujours de la même façon, évoquant les passages de Torak façon aventures de Garion et ses amis, on retombe dans les mêmes travers. Vlagh demeurera ainsi une coquille vide jusqu’au bout, même si heureusement, ce n’est pas le cas d’Aracia, seule protagoniste apportant un peu de piment.
Pour le reste, aussi bien dans le troisième que dans le quatrième et dernier tome, les Deus ex Machina ne manquent toujours pas, et le couple Eddings se permet même au final d’appuyer sur la touche retour en arrière, ce qui se révèle extrêmement agaçant. Tout le contraire de ce que l’on attend de la fin d’une tétralogie.
Comme si cette lecture n’était pas déjà assez frustrante… De toute évidence, Eddings avait déjà perdu ce qui avait fait son charme.

6.0/10

Discuter de Les Gorges de cristal sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :