Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Couronne des sept royaumes > Les Fruits de la vengeance


Les Fruits de la vengeance

Titre VO: Bonds of Vengeance

Tome 5 du cycle : La Couronne des sept royaumes
Partie 1 de "Bonds of Vengeance"
ISBN : 978-229035699-9
Catégorie : Aucune
Auteur : David B. Coe

En mettant au monde l’enfant de Grinsa entre les murs mêmes du château de Glyndwr, Cresenne bouleverse les plans de la conspiration Qirsi, dont elle était jusque-là un élément des plus actifs. Mais pour l’amour de sa fille, elle se rend au roi d’Eibithar et, sous la contrainte, lui livre des informations décisives. Est-il encore temps d’agir ? Alors que les royaumes d’Aneira et de Braedon s’apprêtent à déclarer la guerre à Eibithar, certains nobles se méfient tant de leurs conseillers Qirsi qu’ils les emprisonnent sans discernement. Une décision mal avisée, qui risque de mettre définitivement le feu aux poudres.

Critique

Par Belgarion, le 23/06/2008

Nous avons déjà exprimé à plusieurs reprises tout le bien que nous pensons de cette série de high fantasy à l’atmosphère prenante et au ton subtil, où la force brute côtoie la magie à l’instar des aendis et des qirsis. Or, David B. Coe nous livre un cinquième tome qui regorge d’intrigues de cour, de sombres complots, de trahisons et de rebondissements inattendus dans la droite ligne des précédents.
Après une légère baisse de régime dans le dernier tome où tout semblait être trop favorable aux adversaires de la Conspiration qirsi, les Fruits de la vengeance remonte largement le niveau du cycle. En effet, dans ce volume la Conspiration qirsi retrouve toute sa menace et les enjeux deviennent du coup plus élevés et tragiques de conséquences. Des personnages jusque là au-dessus de tout soupçon changent de camp et de nouveaux protagonistes font leur apparition pour élargir le conflit et révéler graduellement les tenants et aboutissants des actions de chacun.
L’autre point très positif de ce cycle consiste en la complexité de l’ensemble des personnages, qu’ils soient aendis comme l’assassin Cadel et sa volonté de changer de voie, ou qirsis à l’instar de Crésenne, partagée entre ses devoirs antagonistes. Fin psychologue, David B. Coe met judicieusement leur caractère en avant pour développer au mieux leurs motivations et leurs angoisses.
L’ensemble évoque une architecture aussi ambitieuse que complexe et bien construite qui ne peut manquer d’allumer la flamme de l’intérêt du lecteur. Celui-ci se trouve alors happé avec grand plaisir dans ce monde au bord du précipice pour quelques centaines de pages, Si la qualité se maintient jusqu’à la fin, il ne fait aucun doute que l’on se trouvera en présence d’un Grand cycle de fantasy.

7.0/10

Discuter de Les Fruits de la vengeance sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :