Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Cycle de Drenaï > Les Épées de la nuit et du jour


Les Épées de la nuit et du jour

Titre VO: The Swords of Night and Day

Tome 8 du cycle : Cycle de Drenaï
ISBN : 978-235294409-6
Catégorie : Aucune
Auteur : David Gemmell

Mille ans après leur mort, Druss et Skilgannon le Damné sont vénérés comme des héros par le peuple drenaï, frappé par la guerre et les maléfices de l’Eternelle.
Or, une ancienne prophétie annonçait le retour d’un héros de légende vers son peuple en son heure la plus sombre, et le sorcier Landis Khan a décidé de la réaliser. II a trouvé la tombe de Skilgannon et l’a ressuscité.
Mais cet homme est perdu dans ce monde étrange, séparé de tout ce qu’il connaissait. Enfin, de presque tout. Car Khan avait tenté un premier rituel et ramené un grand gars taciturne qui fait office de simple bûcheron dans la forêt.
Un gars qui ressemble étrangement à un certain porteur de hache que Skilgannon connut autrefois…

Critique

Par Gillossen, le 11/08/2010

L’un des derniers romans de David Gemmell reste fidèle à la réputation de l’auteur, en explorant une fois encore le mythe Drenaï.
Après avoir repris le surnom d’Elric avec son Loup Blanc, Gemmell s’essayait ici au retour de héros passés, façon Corum ! C’est décidément Michael Moorcock qui doit être content… Mais ne soyons pas mauvaise langue. L’auteur ne s’attarde guère sur ses explications “scientifiques” et ne joue pas vraiment la carte de la mélancolie.
Non, on retrouve évidemment les thèmes forts de son œuvre : la nature du héros, le poids du destin, les questions de loyauté… Et si Skilgannon et “Druss” sont au cœur de cette nouvelle aventure, les seconds rôles ne sont pas en reste, et souvent plus travaillés qu’on ne l’imagine de prime abord. Ils représentent eux aussi un vrai point positif à mettre au compte de ce roman, notamment Stavut ou Decado.
Cela dit, ils n’innovent en rien par rapport à ce que David Gemmell a déjà eu l’occasion de proposer à ses lecteurs. Si celui-ci maîtrisait toujours aussi bien son cadre, son histoire, et donc ses protagonistes, on ne peut pas dire que le lecteur se révèlera surpris par les développements d’une intrigue par ailleurs solide et savamment construite.
Mais, après tout, si celui-ci se retrouve avec un tel ouvrage entre les mains, il est fort probable qu’il soit amateur au point de fermer facilement les yeux sur un certain sentiment de lassitude qui pourrait en frapper d’autres. Un sentiment par ailleurs nettement moins présent depuis que les parutions concernant Gemmell se sont espacées (malheureusement aussi par la force des choses, du fait de sa tragique disparition…).
Toutefois, en l’état, c’est un vrai plaisir de lecture qui, une fois encore, se révèle aussi efficace que le Damné au combat. Une fois lancé, difficile en effet de s’arrêter ! Et l’on appréciera le fait, qu’avec les années, Gemmell ait réussi à étoffer son univers avec un certain intérêt pour le lecteur. On est maintenant loin de la coquille “vide” de Légende, misant tout sur son synopsis et son personnage phare.
Un roman bien troussé à dévorer cet été.

7.0/10

Discuter de Les Épées de la nuit et du jour sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :