Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Légendes du pays > Les Chaînes et les fers


Les Chaînes et les fers

Titre VO: The Iron chain

Tome 2 du cycle : Légendes du pays
ISBN : 978-275640230-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Steve Cockayne (Proposer une Biographie)

De retour dans la cité, Rusty redécouvre d’un œil neuf les lieux qu’il a jadis arpentés en compagnie des Jeunes Loups, ces hors-la-loi qui semaient la terreur sur leur passage. Tout a changé depuis le couronnement du roi Matthew : les malfrats d’hier sont devenus les tenants de la loi, les cerfs-volants de signalisation transmettent les nouvelles d’un bout à l’autre du pays, le palais royal lui-même abrite le siège d’une administration ultra-moderne… Leonardo, l’ancien magicien royal, n’est pas fâché d’avoir pris sa retraite. Son emploi de barman dans une modeste bourgade lui laisse tout le temps nécessaire pour peaufiner sa Machine à empathie multiple. Mais lorsqu’il se rend compte que la station de signalisation du village abrite un modèle antérieur de sa création, il commence à s’interroger. Si ses doutes sont fondés, il se pourrait qu’une sombre présence tapie au cœur même des rouages de la machine infeste tout le réseau. Aurait-on libéré le démon ?

Critique

Par John Doe, le 10/10/2009

Les Chaînes et les fers confirme ces espérances et, disons le tout net, s’avère très supérieur au premier opus de l’auteur. Comme dans Vagabonds et insulaires, un narrateur en voix off sert de lien entre les multiples histoires individuelles, mais bénéficie cette fois d’une présence bien supérieure. Elle apporte au récit le suspense, le sentiment d’urgence qui lui manquait et le dote d’une épine dorsale sur laquelle une intrigue bien plus dense s’appuie.
Le propos de Cockayne se fait plus incisif et il intègre à son récit des éléments de critique sociale plutôt bien vus, le discours glaçant des Grands du royaume ne pouvant que nous renvoyer à notre propre société. Rusty et le narrateur, tour à tour témoins et victimes de la « Nouvelle Donne », servent de révélateur des hypocrisies du nouveau système, le triomphalisme des discours lénifiants battu en brèche par une réalité bien plus sombre.
En effet, une part importante du récit est consacrée à l’édification d’un réseau de communication plus avancé technologiquement que l’ancien. Cet outil, destiné en théorie à faciliter le partage de l’information, ne servirait il pas plutôt de prétexte à une machination aux desseins bien plus sombres ? Cette réflexion ouvre au lecteur un horizon d’attente plein de promesses pour la fin de la trilogie.
Pour résumer, une trame narrative mieux maîtrisée, des personnages plus consistants et une fin qui appelle à une suite mais qui dans le même temps peut se suffire à elle-même font de ce livre une réussite qui a gommé une bonne partie des défauts du premier tome tout en préservant l’originalité de ton.

7.0/10

Discuter de Les Chaînes et les fers sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :