Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques de Verral > Le Voyage de l'Ombrelune


Le Voyage de l'Ombrelune

Titre VO: Voyage of the Shadowmoon

Tome 1 du cycle : Les Chroniques de Verral
ISBN : 978-229000579-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Sean McMullen (Proposer une Biographie)

Mort-d’Argent : une arme magique d’une puissance incommensurable, capable, si elle tombait entre de mauvaises mains, de tout détruire sur son passage.
Warsovran : un empereur mégalomane prêt à tout pour étendre son emprise sur le monde. Leur rencontre était fatale… Les habitants de la Torée, qui ont vu leur continent réduit en cendre en l’espace de quelques instants, auraient beaucoup à dire à ce sujet. S’ils étaient encore de ce monde, bien sûr.
Désormais, tous veulent s’emparer de Mort-d’Argent. Il y a ceux qui, comme Warsovran, y voient l’opportunité d’accroître leur pouvoir, et ceux qui, pour éviter une nouvelle catastrophe, cherchent à tout prix à la soustraire aux premiers. Mais même les partisans de la paix sont divisés, à l’image de l’équipage de l’Ombrelune, vaisseau-espion dont chaque membre travaille pour un commanditaire différent. A son bord, Laron est le seul qui semble se préoccuper sincèrement du sort de son prochain. Après tout, ce n’est pas parce qu’on est un vampire vieux de sept siècles - coincé dans le corps acnéique d’un adolescent de quatorze ans - qu’on n’a pas le droit d’avoir des idées bien arrêtées sur la chevalerie !

Critique

Par Belgarion, le 04/06/2008

Sean McMullen est plus coutumier des écrits de science-fiction et ça se ressent dans sa première incursion en fantasy avec des notions originales et des techniques développées qui se retrouvent peu dans un cadre habituellement moyenâgeux. De plus, l’action du Voyage de l’Ombrelune prend place sur une autre planète avec un cycle solaire original et des habitants tout aussi originaux avec deux cœurs et une taille plus imposante.
Mais à part ces particularités l’auteur est parvenu à créer un monde de fantasy des plus intéressants… et des plus violents. En effet, l’usage original d’une arme de destruction massive raye allègrement des continents entiers de la carte, la vie à peu de valeur face aux choix politiques désinvoltes de certains dirigeants mégalomanes et les massacres se succèdent avec allégresse. Les héros eux-mêmes n’accordent pas spécialement d’importance à la vie d’autrui avec un vampire enfermé dans un corps d’adolescent qui se nourrit violemment tous les soirs, un agent secret spécialiste des arts du combat ou encore une prêtresse prête à tout pour parvenir à ses fins.
Le caractère brutal du récit est par moments dérangeant, mais Sean McMullen réussit à faire retomber la pression avec un style d’écriture particulier qui allie légèreté picaresque à l’australienne et une vision corrosive du monde qui l’entoure. A la différence de certains auteurs tristement caractérisés par leur délectation de l’usage de la violence ce dernier l’utilise judicieusement pour faire avancer l’intrigue. Cependant, de manière subséquente en voulant alléger l’atmosphère par son ton d’écriture, le lecteur a parfois du mal à rentrer dans l’histoire et à se passionner pour le destin de héros qui ne sont au final pas des plus sympathiques. On a l’impression que l’auteur ne se prend pas assez au sérieux.
L’ensemble reste malgré tout de bonne qualité et est des plus distrayants avec de l’humour et de nombreux rebondissements qui empêchent de trouver le ton long. Reste à savoir ce que nous apportera le tome suivant qui s’annonce aussi décalé que le premier.

7.0/10

Discuter de Le Voyage de l'Ombrelune sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :