Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Seigneur du silence


Le Seigneur du silence

Titre VO: Lord of Silence

ISBN : 978-236270057-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Mark Chadbourn

Lorsque le plus grand héros de la cité d’Idriss est assassiné, c’est à Vidar, Seigneur du Silence, et à la Garde Pourpre qu’il revient d’enquêter. Mais Vidar est déjà un homme tourmenté : il a perdu la mémoire et possède, enchâssé dans la poitrine, un joyau vampirique qui réclame l’énergie vitale d’autrui.
Aujourd’hui, alors qu’un meurtrier rôde à l’intérieur d’Idriss et que le péril grandit à l’extérieur, dans la forêt dense qui entoure la ville, Vidar doit résoudre un mystère religieux vieux de trois millénaires, qui dévoilera les terrifiants secrets de son propre passé.

Critique

Par Vermithrax, le 12/10/2011

Tiens, Mark Chadbourn se lance dans le roman à licence avec un premier essai du côté de Star Wars ? Ah, non, il s’agit simplement de l’illustration de couverture signée Jean-Sébastien Rossbach, qui lorgne de toute évidence ouvertement sur les gardes impériaux de la saga de George Lucas…
Nous avions quitté Mark Chadbourn après une trilogie au contexte bien particulier, le revoilà désormais chez Eclipse dans le cadre d’un one-shot, pardon, d’un récit complet, qui pour le coup sonne très fantasy, au sens le plus classique du terme.
On le retrouve d’ailleurs à plusieurs niveaux, à commencer par ses dialogues percutants et son souci d’un rythme soutenu qui se maintient tout au long du récit. Une fois pris dans sa toile, difficile en effet de ne pas avoir envie d’aller au bout de cette intrigue qui n’hésite pas à inclure une bonne dose d’éléments évoquant le roman policier, avec enquête à la clé. De même, les zones d’ombre qui entourent à la fois les origines de l’étrange cité d’Idriss ou le personnage de Vidar (de boîte de nuit ?) participent à cette envie de toujours tourner une page de plus, même si cela doit nous emmener jusqu’au petit matin.
Certes, la chose peut paraître un peu artificielle, un simple procédé qui finalement manque d’une véritable profondeur. Après tout, il est parfois facile de faire usage de certains ressorts pour entretenir le suspense. Cela dit, l’intrigue se déroule donc plutôt bien et l’on sent que l’auteur domine son sujet.
Il n’empêche que l’on perçoit donc quelques facilités, de même qu’un certain manque d’épaisseur, que ce soit au niveau du contexte immédiat, de l’univers de façon plus général, ou des personnages secondaires, qui gagnent cela dit en consistance au fil du roman. Mark Chadbourn donne l’impression de se garder de vouloir trop en dire… tout simplement car il n’aurait rien à ajouter ? Dommage, car il y avait sans doute de quoi largement étoffer le tout. En tout cas, voilà qui peut tout de même entraîner une certaine frustration pour le lecteur, de même que… l’absence de carte ! Eh oui, les cartes en fantasy ne sont évidemment pas un passage obligé, mais voilà un roman qui s’y serait parfaitement prêté.
Reste toutefois une lecture plaisante à défaut d’être pleinement satisfaisante et surtout, une fois le roman entamé… pas besoin d’attendre la suite !

6.0/10

Discuter de Le Seigneur du silence sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :