Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Couronne des sept royaumes > Le Sang des traîtres


Le Sang des traîtres

Titre VO: Bonds of Vengeance

Tome 6 du cycle : La Couronne des sept royaumes
Partie 2 de "Bonds of Vengeance"
ISBN : 978-275640057-0
Catégorie : Aucune
Auteur : David B. Coe

Quel soulagement pour Tavis de Curgh, enfin innocenté du meurtre de lady Brienne par les aveux de Cresenne ! Au mépris de toute prudence, celle-ci choisit de collaborer avec le roi en lui révélant l’existence du Tisserand qui dirige la conspiration Qirsi. La confrontation est devenue inévitable.
Toute cette agitation est bien loin des préoccupations du duc de Galasten qui donnerait cher pour monter sur le trône d’Eibithar. Mais en jetant son ministre dans les bras des rebelles, il ne se doute pas qu’il paye ses ambitions au prix fort.
Car, dans les autres royaumes, le complot progresse. À Sanbira, par exemple, où le défunt ministre, Kreazur, fait toujours parler de lui. Diani fête la mort du traître comme il se doit, mais tous ne partagent pas son avis. Certains en viennent même à croire que le mouvement Qirsi est responsable de sa mort.
Sur l’échiquier des Sept Royaumes, les pions continuent de se livrer une bataille aussi acharnée que sournoise. Mais, cette fois, les pièces maîtresses entrent enfin en jeu. Quelle tour tombera la première ?

Critique

Par Belgarion, le 23/06/2008

Les volumes passent et la qualité reste avec ce sixième volet de La Couronne des 7 Royaumes de David B. Coe. L’histoire continue de tenir toutes ses promesses en maintenant un intérêt constant, que ce soit quant au sort de Cresenne menacée par le Tisserand, mais aussi à la quête de vengeance de Tavis poursuivi par son Destin ou encore à l’apparition d’un nouvel intrigant pour la course à la royauté d’Eibithar.
Contrairement à ce que laisse entendre le titre, les morts sont peu nombreuses dans le tome 6 et rien n’est laissé au hasard dans l’intrigue pour que le mystère reste entier, bien que les objectifs du Tisserand soient plus mis en lumière dans ce tome. Mais ce qui est très appréciable dans la série, c’est que le récit avance, sans traîner en longueur pour durer le plus longtemps possible, et les rebondissements sont donc nombreux.
Les chapitres sur Aindreas sont néanmoins légèrement décevants car autant la logique et le caractère des personnages sont clairs, autant les actions du duc de Kentigern paraissent exagérées. La contrainte qui l’oblige à lutter contre sa patrie n’est pas assez forte pour justifier ses actes, et de plus ces chapitres souffrent souvent d’une faible intensité scénaristique.
En dehors de cela l’écriture, l’histoire, les personnages attachants et peu manichéens ainsi que l’arrière-plan forment un tout de grande envergure qui hisse le cycle, pour l’instant, au rang des grands livres de high fantasy.

7.0/10

Discuter de Le Sang des traîtres sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :