Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie des Moorehawke > Le Royaume empoisonné


Le Royaume empoisonné

Titre VO: The Poison Throne

Tome 1 du cycle : La Trilogie des Moorehawke
ISBN : 978-236051019-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Celine Kiernan (Proposer une Biographie)

Lorsque la jeune Wynter Moorehawke revient à la cour avec son père, elle découvre un royaume plongé dans la peur, les intrigues et les chambres de torture : le roi Jonathon est devenu un tyran qui oppresse tous ceux qu’il a jadis aimé. Son fils héritier Alberon a disparu, la révolte gronde et on parle même d’une mystérieuse machine sanglante…
Aujourd’hui, le temps est venu pour la jeune fille de choisir. Entre son père et ses rêves, son ami et son roi, son devoir ou son amour.

Critique

Par Gillossen, le 05/09/2010

S’il y a bien une chose que l’on peut dire du roman de Celine Kiernan, c’est bien qu’il s’agit d’une lecture sympathique. A cheval entre les parutions Yound Adult et des romans de fantasy épique plus “matures”, le roman réussit à trouver sa propre voix et séduit relativement facilement le lecteur avide de dépaysement.
Pourtant, il faut vraiment un temps d’adaptation. Ce premier tome a pour défaut de démarrer comme tout premier tome d’une trilogie… ne devrait plus le faire. Lentement. Et de façon confuse. L’auteur semble vouloir à tout prix prendre toutes les précautions possibles et imaginables pour poser les jalons à venir de son histoire, à plus grande échelle.
Conséquence, sa présence se fait bien trop marquée au fil des pages et on se demande tout de même parfois quel est le véritable fil directeur de l’ensemble, ou du moins, selon l’auteur justement. Certains évènements, pourtant censés être d’importance à première vue, se retrouvent en grande partie comme effacés, repoussés en arrière-plan, à l’aune des histoires personnelles des différents protagonistes, par ailleurs peu nombreux, au bout du compte.
L’univers lui-même se révèle par petites touches, au gré des informations lâchées par l’auteur. Impossible donc de lui reprocher de vouloir nous assaillir d’informations sur ce plan-là. Et c’est une fois les personnages bien établis que le roman prend, enfin, son envol.
Intrigues et complots sont évidemment au rendez-vous, de même que des rebondissements volontiers déchirants, en tout cas sans doute du point de vue de certains lecteurs. Et si ceux-ci ont réussi à surmonter les difficultés de départ, le roman, au rythme soutenu, se lit ensuite avec grand plaisir, Kiernan tissant une toile riche et colorée, dont il est difficile de s’extraire pour reprendre son souffle. Le cadre, et le royaume en question dans le titre du roman, dévoile d’ailleurs de bien jolis atouts, notamment dans ses inspirations.
S’il semble finalement assez aisé de pardonner à ce premier roman un certain nombre de défauts, c’est bien précisément parce que l’on sent que le potentiel est là, et que les choses devraient sans doute aller en s’améliorant par la suite. Oh, peut-être pas au point de révolutionner le genre en aucune façon, mais la fantasy n’en sortira pas déshonorée pour autant, et de loin !

7.0/10

Discuter de Le Royaume empoisonné sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :