Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Darkside > Le Royaume des ténèbres


Le Royaume des ténèbres

Titre VO: Darkside

Tome 1 du cycle : Darkside
ISBN : 978-226617842-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Tom Becker (Proposer une Biographie)

Traqué par une redoutable chasseuse de primes et ses deux croque-morts, Jonathan va trouver refuge dans une cité cachée sous les rues de Londres. Mais Darkside est loin d’être l’abri idéal : dirigé par la famille de Jack l’éventreur, ce royaume de monstres et de créatures maléfiques va devenir le pire cauchemar de sa vie…

Critique

Par Aléthia, le 06/03/2009

Avec ce premier roman, Tom Becker nous entraîne dans les méandres de Londres et de Darkside, sa jumelle sombre.
Fondée au XIXe siècle par un pouvoir avide de « purifier » Londres de ses « indésirables », Darkside concentre en son sein toutes les créatures de la Nuit, qu’elles soient humaines ou non. Ainsi, les assassins et les coupe-jarrets côtoient les vampires et les loups-garous dans cette cité victorienne où le Mal est si puissant qu’il peut rendre fou les esprits trop faibles pour supporter la violence et la décadence du lieu.
Pour autant, la vision du Londres moderne offerte par Tom Becker n’est en rien idyllique. Trop grande, trop impersonnelle et froide, la ville semble étouffer ses habitants et les seuls havres de paix offerts à Jonathan, le héros, sont les bibliothèques où il se sent chez lui, au milieu de milliers de volumes.
La description de ces deux villes est fascinante mais parfois ces mêmes descriptions créent un sentiment de malaise chez le lecteur. Pour ceux qui aiment les animaux, les événements qui se déroulent au Bestiaire exotique risquent de les mettre mal à l’aise. En effet, les clients attirés par le danger et leur curiosité malsaine s’y pressent pour assister à des combats d’animaux sauvages. Souvent les choses dégénèrent, cela fait même partie du jeu ! Ainsi, au Cirque de Monstres de William Grimshaw les gens ne paient pas pour assister au spectacle, ils paient pour sortir vivants du chapiteau !
C’est cette noirceur qui distingue Darkside des autres romans du genre. Néanmoins, malgré un éventail de personnages glauques et inquiétants, rien ne suscite réellement la peur et l’effroi chez le lecteur.
Les amateurs de Neil Gaiman ne pourront manquer la ressemblance entre Darkside et l’atmosphère si particulière de Neverwhere, d’autant plus que certains personnages y font directement écho. Néanmoins, Darkside a une identité propre qu’ont su reconnaître les lecteurs de Waterstone qui lui ont attribué un Children’s Book Price en 2007.
Tout au long des 233 pages qui constituent ce roman, Jonathan entraîne le lecteur de Londres à Darkside à un rythme effréné, sans temps mort, à la rencontre de personnages surprenants et sombres, mais que l’on a tout de même envie de suivre. Jonathan lui-même n’a rien du héros bien propre sur lui et prêt à combattre le monde. Pourtant, le lecteur se prend d’intérêt pour ses aventures et l’on repose difficilement ce livre somme toute divertissant.
Pour conclure, même s’il manque d’une certaine profondeur d’analyse, notamment au niveau des personnages, ce premier roman reste prometteur. Darkside aurait pu devenir un roman incontournable, mais après tout, les aventures de Jonathan ne font que commencer…

6.5/10

Discuter de Le Royaume des ténèbres sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :