Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Rois-dragons > Le Roi des cimes


Le Roi des cimes

Titre VO: The King of the Crags

Tome 2 du cycle : Les Rois-dragons
ISBN : 978-275640240-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Stephen Deas

Jehal est parvenu à ses fins : Zafir, sa maîtresse, occupe le trône de l’Orateur, la reine Shezira croupit dans les geôles du Palais Adamantin, et son mariage avec la princesse Lystra, l’une des filles de cette dernière, lui assure la jouissance d’un des plus puissants royaumes. La seule chose qu’il n’avait pas prévue, après ces années d’empoisonnement et de trahisons en tout genre, c’est… l’ennui ! Pourtant, entre les manigances coupables de Zafir, la menace constante des armées du Roi des cimes et la rébellion des Écuyers Rouges, les royaumes ne sont pas près de connaître la paix. D’autant moins que le dragon blanc, sevré du traitement alchimique qui abrutit ses semblables, est toujours en liberté. Et il semble bien décidé à se venger…

Critique

Par Gillossen, le 14/03/2011

Bonne surprise de l’an passé - au point que le roman de Stephen Deas avait fait partie des nommés de la première édition de notre prix littéraire - Le Palais adamantin nous avait laissés avec l’envie de connaître la suite de ces évènements au plus vite.
Peut-être un peu aride, voire parfois un peu vain sur le fond, ce premier tome n’était donc pas exempt de défauts et on attendait que cette suite nous démontre également au passage que l’auteur n’avait pas pour ambition de se contenter de capitaliser sur son petit succès initial.
Et, heureusement, par chance pour nous lecteurs, c’est le cas ici, ce qui n’est finalement pas si courant !
L’univers et les personnages sont les grands gagnants de ce tome 2, les deux pouvant compter sur un vrai travail de la part de Deas, qui les exploite enfin plus en profondeur que précédemment. Le roman se permet même de poser un vrai regard, au détour de quelques interventions, de façon plus générale, sur la place des dragons en fantasy.
Dans le même temps, le récit proprement dit avance concrètement et le roman peut compter sur les mêmes points forts relevés à l’occasion du premier tome. Dynamisme de l’intrigue, plume nerveuse tout en étant parfois joliment évocatrice de l’auteur, ambiance volontiers cynique…
Toutefois, cette suite n’en demeure pas moins frappée du syndrome du tome de transition et le lecteur restera donc quelque peu sur sa fin une fois le livre refermé. On attend ainsi avant tout de savoir ce qui nous attend, et ce qui attend les personnages d’ailleurs, dans le troisième tome, d’autant que ce Roi des cimes connaît aussi quelques problèmes de rythme. Bien sûr, pour une histoire de ce type, menée volontairement tambour battant, histoire d’emporter le lecteur dans un véritable tourbillon nous laissant le souffle coupé, on ne s’attend pas à un grand roman contemplatif, mais le mieux est parfois l’ennemi du bien. C’est parfois le cas ici, lorsque Stephen Deas ne semble pas toujours être capable de maîtriser certains de ses élans.
Mais si l’effet de surprise n’est plus là, même si l’on a pu prendre un peu de recul depuis l’an passé, il n’en demeure pas moins que cette suite témoigne de progrès sensibles et d’une véritable volonté d’étoffer cet univers, sans se cacher, sans fatalement y perdre au change.

6.0/10

Discuter de Le Roi des cimes sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :