Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Prince bâtard


Le Prince bâtard

Titre VO: The Willful Princess and the Piebald Princ

ISBN : 978-275641073-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Robin Hobb

Ce court roman est désormais disponible en poche depuis le 7 janvier 2015.

Une des légendes les plus sombres du royaume des Six Duchés raconte l’histoire du prince Pie, doué du Vif, qui fut jeté à bas du trône par les actions de nobles courageux afin que la lignée des Loinvoyant demeure sans tare. Aujourd’hui, la vérité qui se cache derrière le mythe se dévoile grâce au récit de Félicité, compagne roturière de la princesse Prudence de Castelcerf : avec celle-ci à ses côtés, Prudence devient une reine-servante au fort tempérament mais, quand elle donne le jour à un bâtard qui porte sur le corps la robe pie du cheval de son père, c’est Félicité qui se charge de l’élever. Et, lorsque le prince Pie arrive au pouvoir, les intrigues politiques propagent de dangereux discours sur le Vif qui changeront à jamais le royaume…

Critique

Par Gillossen, le 17/11/2013

Parue plus tôt dans l’année en langue anglaise, on retrouve finalement cette préquelle en français quelques mois plus tard seulement, même si le titre de l’ouvrage se retrouve au passage amputé de “The Willful Princess”. Et c’est bien dommage, tant que le personnage de Prudence s’avère important dans la première partie de ce (très) court récit. 
Mais au-delà de cette seule considération, il est préférable d’avoir en tête quelques éléments précis avant d’aborder ce texte. Tout d’abord, comme nous l’avons déjà fait remarquer, cette histoire est courte (150 pages à peine) et ne vous tiendra pas en haleine plus d’une heure, deux au maximum. Robin Hobb nous présente également son récit sous la forme d’un témoignage, ce qui signifie très peu de dialogues. Et, enfin, même si l’éditeur insiste sur la dimension préquelle de cette histoire, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de réellement bouleversant qui va ébranler jusqu’aux fondements mêmes de l’univers des Six-Duchés.
Si l’on garde bien tout cela en tête - sans parler du prix de l’ouvrage, qui se monte tout de même à 15.90 euros, encore heureux que Pygmalion n’ait pas mis en vente les deux parties séparément ! -, on découvre une histoire qui n’est pas inintéressante en soi et qui bénéficie avant tout du talent d’écriture de Robin Hobb. C’est bien la qualité de sa prose qui retient notre attention à travers le personnage de la servante/nourrisse Félicité, qui assiste à la naissance d’un amour contrarié qui va d’ailleurs avoir de nombreuses répercussions sur sa propre vie, puis au règne tourmenté du roi Pie.
Comme souvent, l’auteur brode une histoire où se mêlent tristesse et amertume, et bien peu de moments de réel bonheur émergent dans le cas présent. Félicité incarne une narratrice nuancée qui n’hésite pas à évoquer ses propres faiblesses, les travers et les bassesses de la nature humaine se retrouvant là encore au cœur de tout. Le personnage de Pie connaît un destin tragique mais le caractère inexorable de celui-ci et le manque d’attachement que l’on ressent pour lui nous laissent avec l’impression de lire un témoignage qui ne parvient jamais à se montrer poignant. Mais ce sont aussi les limites de l’exercice indirect, malgré de trop rares frissons.  
Ce que l’on apprend également sur le Vif ne se révèle pas vraiment à même de donner un caractère essentiel à cet ouvrage. Cela dit, si vous êtes fans, les ingrédients sont là et vous ne devriez pas non plus en arriver à regretter votre achat. 
Mais, à choisir, quitte à vouloir retrouver un temps l’univers des Six-Duchés, autant peut-être patienter jusqu’à la parution de la nouvelle trilogie récemment annoncée par l’auteur, sans aucun doute plus aboutie…

 

7.0/10

Discuter de Le Prince bâtard sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :