Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Mythe d'Er


Le Mythe d'Er

Titre VO: El Mito de Er

ISBN : 978-284172244-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Javier Negrete

« Tu deviendras un homme et ton seigneur un dieu », tel est l’oracle que son défunt père a transmis à Euctémon.
Si le premier volet de la prédiction lui demeure obscur (n’est-il pas déjà un homme ?), le second lui paraît évident. Car Euctémon est le médecin personnel d’Alexandre le Grand, roi de Macédoine et conquérant de la moitié du monde. Alexandre qu’il a sauvé de la mort à Babylone, qui a conduit ses armées vers l’Occident, qui vient de s’emparer de Rome et s’apprête à l’expédition la plus extraordinaire qui soit : la découverte des régions hyperboréennes, la quête du temple du Destin mentionné par Platon à la fin de La République, où séjournent les Moires qui président aux destinées humaines.

Critique

Par Gillossen, le 02/05/2005

S’il y a bien une figure historique parvenue à tutoyer la légende, et de son vivant même, c’est Alexandre le Grand.
Nous entraînant précisément au-delà de l’Histoire, Javier Negrete nous invite sur les traces du mythe, et pas seulement celui d’Er, récit de Platon dont il est question ici. En grand spécialiste de la chose, il nous brode un récit parfaitement réaliste, du moins dans un premier temps, dans le cadre d’une expédition qui a tout d’incroyable. Et cette saveur aussi authentique qu’extraordinaire ne nous quitte jamais, voir le passage qui n’a pour le coup rien de merveilleux dans le village de véritables satyres…
Le lecteur suit cette ultime campagne comme l’un des fidèles d’Alexandre, qui connaissent par moments eux aussi le doute. Mais voilà un Alexandre de 38 ans, qui n’apparaît d’ailleurs pas avant la page 60, renforçant ainsi et par le cours des évènements sa dimension mythologique, d’autant que nous disposons avant tout du témoignage du personnage d’Euctémon, et que les confidences de son souverain aux portes de la divinité sont rares…
Attention toutefois, car ce court roman - 180 pages - ne se limite pas à une succession de batailles, toujours plus, loin de là ! On y discourt philosophie, découvertes merveilleuses, mythes oubliés ou véridiques, alors que tout commence après la chute d’une Rome orgueilleuse qui dans ce monde-là n’aura pas l’occasion de se tailler un empire…
L’auteur ménage souffle épique et moments plus intimistes, assaut désespéré au coeur de la bataille et réflexion introspective sur la nature de l’homme et de ses passions, le tout dans un canevas de Fantasy uchronique des plus fascinants. La plume de Negrete sait se faire aussi savante que vivante, le tout dans un ton volontiers plus alerte que Zémal, sans pour autant à aucun instant manquer de rigueur.
Une belle réussite agrémentée de notes et d’un lexique.

8.0/10

Discuter de Le Mythe d'Er sur le forum.