Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Manuscrit de Grenade


Le Manuscrit de Grenade

ISBN : 978-275640236-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Marianne Leconte

1491, Andalousie.
Sous le règne implacable des rois catholiques d’Espagne, il ne fait pas bon être juif ou musulman… Condamnée pour sorcellerie, une femme se tord dans les flammes du bûcher. Elle laisse à sa fille, la rousse Myrin, une prophétie aux mots énigmatiques et une pierre de lune aux étranges pouvoirs… Traquée par le Grand Inquisiteur Jimenez et ses hommes, Myrin se lance dans une fuite éperdue sur les routes d’une Espagne ensanglantée par la Reconquista, en compagnie de Pedro, un musulman converti, et d’Isabelle, jeune noble catholique promise au couvent. Au terme de leur périlleux voyage, Grenade la légendaire, dernière cité maure qui résiste encore aux assauts des armées chrétiennes…

Critique

Par Belgarion, le 09/03/2011

Le manuscrit de Grenade adopte résolument la voie de l’uchronie pour nous plonger au coeur des derniers jours de l’Espagne de la Reconquista. Dans une poursuite effrénée vers Grenade, nous suivons les pas de quatre personnages principaux qui sont à la recherche d’une mystérieuse prophétie susceptible de modifier l’avenir de l’Espagne.
L’un des principaux points forts du roman est la profusion de détails historiques relatant la vie quotidienne et l’esprit de l’époque, et décrivant les lieux traversés à la fin de ce XVème siècle de fer et de sang. Très documentées et traitées avec finesse et vocabulaire, les descriptions de Marianne Leconte produisent de nombreuses sensations presque physiques au lecteur : ressentir le chaud soleil d’Andalousie, la beauté visuelle de Grenade et sa veda, ou encore le maelstrom d’émotions qui agitent les différents protagonistes de cette histoire.
Car le manuscrit de Grenade est avant tout une histoire humaine avec des personnages principaux qui se cherchent, dans un monde en pleine mutation. Le choix des différents caractères est très réussi pour former une succession de personnages aux motivations complexes. Que ce soit la flamboyante Myrin dont les pouvoirs sont une malédiction, le maître d’arme converti Pedro en quête de son passé ou encore la jeune princesse maure Yasmin à la recherche d’une nouvelle identité, leurs histoires personnelles sont habilement intégrées dans la quête principale de la nouvelle Jérusalem.
Cette quête, riche en péripéties et en action, conserve tout son intérêt jusqu’à un final très surprenant qui donne envie d’en savoir plus.
Le livre revendique dés le début son caractère uchronique avec sa modification de l’histoire mais aussi la présence de Doués dotés de pouvoirs, l’utilisation de la magie noire et le pouvoir de la magie des artefacts. Dans ces situations, le cadre historique a tendance à s’estomper.
Il est dommage que le final intervienne trop brutalement, sur un ton très différent du reste du récit, au risque de déstabiliser le lecteur. De même, certains éléments uchroniques réputés réels dans le livre n’apportent pas d’intérêt à l’histoire et ne semblent pas nécessaires comme c’est le cas de l’invasion de l’Italie par les arabes. Le livre se centre aussi sur les persécutés de la Reconquista mais leur traitement est fait de manière manichéenne et souvent déjà vue. Ce positionnement donne à l’inquisition et au grand inquisiteur Jimenez un visage maléfique monolithique qui ne laisse pas de place à la profondeur et aux nuances.
Le manuscrit de Grenade de Marianne Leconte met en scène un récit court mais dense à la documentation admirable qui aide au dépaysement du lecteur dont l’intérêt ne faiblit pas.
Ne serait-ce que pour cela, l’auteur, avec ce premier livre uchronique prometteur, a gagné son pari.

6.5/10



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :