Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Lames cosaques > Le Loup des steppes


Le Loup des steppes

Tome 1 du cycle : Les Lames cosaques
ISBN : 978-295394473-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Lamb, Harold

On le nomme Le Loup, le Père des Combats, l’Homme au Sabre Incurvé…
Aventurier et vagabond, Khlit le Cosaque parcourt les montagnes et les déserts d’Asie en guerrier intrépide, ne répondant qu’à l appel du sang et de l’acier. Mercenaire à la ruse légendaire, ce vétéran aux cheveux gris se défait de ses nombreux ennemis aussi bien grâce à son esprit affûté qu’au tranchant de sa célèbre épée. Toujours armé de cette lame que tous redoutent, il sillonne le monde en loup solitaire, l’oreille tendue.
Car là où résonnent les trompettes de la guerre, Khlit n est jamais loin…

Critique

Par Gilthanas, le 08/11/2015

Les éditions Callidor, nouveaux venus dans le microcosme de la Fantasy, ont pris le parti d’éditer, ou de rééditer, des classiques méconnus de notre genre préféré. Parmi les trois premiers ouvrages de leur collection « l’âge d’or de la Fantasy », on trouve ce Loup des steppes, d’un certain Harold Lamb.
L’éditeur présente l’oeuvre de Lamb comme inspiratrice de Robert E. Howard pour son personnage de Conan. La préface du spécialiste du sujet, Patrice Louinet, vient étayer cette thèse. Et force est de constater que les parallèles entre la barbare cimmérien et Khlit le cosaque sont nombreux.
Il faut d’abord rappeler qu’en plus d’être romancier, Harold Lamb s’est distingué pour ses biographies de personnages historiques comme Alexandre le Grand, et surtout Gengis Khan, héros qui se retrouve au cœur des écrits de ce recueil de nouvelles.
Au cours de ses aventures, Khlit traversera l’Asie Centrale du XVIe siècle, de la Crimée aux frontières de la Chine, en passant par la Tartarie et les steppes mongoles. Ces régions « barbares », enclavées entre deux pôles de « civilisation » (l’Europe et la Chine), sont des terres propices aux légendes. Et Khlit, surnommé le Loup des steppes, forgera la sienne au fil de son épée, mais aussi grâce à sa ruse.
Les points communs avec Conan sont frappants, et pourtant, Khlit se démarque de son prestigieux cousin. Tout d’abord, l’environnement dans lequel il évolue est bien réel, et les noms présents dans les textes sont véritables. Bien entendu, Harold Lamb prend des libertés avec l’Histoire. Mais comme le dit l’adage, il est permis de violer l’histoire à condition de lui faire de beaux enfants. Et c’est exactement ce que fait l’auteur.
Il nous fait voyager dans des terres méconnues, remplies de mystères et de fantasmes qui sauront faire fonctionner l’imagination du lecteur à plein régime. Comme pour Conan, l’intérêt n’est pas de savoir si le héros va s’en sortir, mais comment il va le faire. Les personnages secondaires jouant le rôle d’antagonistes sont un panel de ce qui se fait de mieux dans ce genre de récit : marchand traître, mandarin corrompu, magicien charlatan, etc. Bien que caricaturaux, ils n’en sont pas moins efficaces, et sauront donner du fil à retordre à notre héros.
Héros vieillissant (il se voit refuser le droit de faire la guerre avec ses frères Cosaques), Khlit saura tracer son chemin, et son destin, dans ces larges steppes où la nature forge le caractère des hommes, durs, sévères, mais honorables à leur manière. Il est d’ailleurs intéressant de noter l’évolution du personnage au fil des nouvelles, présentées ici dans l’ordre chronologique de leur parution. Celles-ci vont d’ailleurs en s’améliorant : si la première, trop courte, est juste agréable, les deux dernières (les plus longues au demeurant), sont vraiment exaltantes, et tiennent le lecteur en haleine.
On sent que Lamb maîtrise son sujet aussi bien pour le contexte historique et géographique que dans la construction des personnages et des intrigues. Ce mélange d’érudition et de talent de conteur donne une série de récits haletants et dépaysants, qui raviront les amateurs de Sword & Sorcery, tandis que les autres se plongeront avec plaisir dans cette Asie Centrale fantasmée mais tellement intrigante.

8.0/10

Discuter de Le Loup des steppes sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :