Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Livre des choses perdues


Le Livre des choses perdues

Titre VO: The Book of Lost Things

ISBN : 978-229002745-5
Catégorie : Aucune
Auteur : John Connolly (Proposer une Biographie)

Grand Prix de l’Imaginaire roman jeunesse étranger 2009
Grand prix Jeunesse des Imaginales 2009
Nommé pour le prix Elbakin.net roman jeunesse traduit 2010

Inconsolable depuis la mort de sa mère, David, 12 ans, se réfugie dans les livres pour fuir le remariage de son père et se consoler de la naissance de Georgie, son demi-frère. Un jour, il découvre un trou caché derrière des buissons, au fond du jardin, et se retrouve propulsé dans un univers parallèle, un monde étrange et hostile peuplé de trolls, de sires loups, de créatures hybrides, mi-homme mi-animal, et d’autres personnages issus de ses lectures et de son imaginaire…
Grâce à l’aide du Garde-Forestier et de Roland, un preux chevalier, il va, après bien des épreuves, rencontrer un vieux roi qui conserve ses secrets dans un volume mystérieux, Le Livre des choses perdues…

Critique

Par Publivore, le 03/10/2010

La grande force de ce roman est sans doute qu’il est facile de s’attacher - voire de s’identifier - à David, jeune garçon relativement commun que la vie a malmené, mais qui pourrait connaître le bonheur pour peu de s’en donner la peine… Ce qui lui est psychologiquement bien difficile, la nostalgie d’une époque perdue prenant le dessus.
Après une exposition dans le monde réel que certains trouveront sans aucun doute bien trop longue, mais nécessaire pour comprendre David, le récit bascule dans un monde de conte de fées à la Perrault ou à la Grimm. Autant dire que si l’on y trouve des châteaux, des rois et des chevaliers, on n’échappe pas au côté sombre avec loups, trolls et chaumières inquiétantes…
Si David pensait trouver un monde meilleur en « passant la haie », un peu comme les enfants Pevensy dans Narnia, il va bien vite déchanter. Tout comme dans le monde réel, où il a sa part de responsabilité dans sa situation inconfortable, les évènements et interventions extérieures ne seront pas seuls responsables de ses aventures et de sa situation dans le monde des contes. Ses propres choix – souvent difficiles- comptent tout autant.
Ce roman baigne dans une ambiance de mélancolie, de nostalgie d’une époque meilleure, et ce, pas uniquement pour David. Nombre de personnages secondaires courent après un bonheur perdu, dans une quête à l’issue bien incertaine !
Comme vous l’aurez compris, tout est loin d’être rose dans ce roman, mais il ne sombre jamais dans le cynisme, le désespoir ou la noirceur auto-satisfaite.
En grand format, ce roman est simultanément paru dans une collection jeunesse et une collection adulte – du moins en France. Signe d’une lecture possible à deux niveaux, pourrait-on penser ? Que nenni ! Seulement, l’auteur s’adresse tout autant aux adolescents qu’aux adultes, dans un style simple composé de phrases courtes, ce qui rend le récit dynamique. Mais jamais il ne tombe dans la facilité qu’on trouve parfois dans des ouvrages adressés au jeune public.
Un beau roman donc, bien écrit, et qui n’a pas volé les deux prix littéraires qu’il a glanés en 2009 !

8.5/10

Discuter de Le Livre des choses perdues sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :