Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Le Lien du faucon


Le Lien du faucon

ISBN : 979-102140554-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Delphine Laurent

Prix Elbakin.net 2017 du Meilleur roman fantasy français Jeunesse 

Mélissandre rêve de devenir maître fauconnier. Son stage à la Volerie des Rapaces du château de Kratzberg va lui permettre de concrétiser son vœu le plus cher.
Alors qu’elle prend soin de Gemma, une vieille fauconne qui semble habiter les lieux depuis toujours, la jeune fille découvre un journal de dressage rédigé trois siècles auparavant par un fauconnier du nom de Louis.
Que cache ce carnet dont de nouvelles pages s’écrivent chaque nuit comme par enchantement ? Et si, défiant les siècles et unis par la même passion, les destins de Mélissandre et de Louis étaient liés à celui de Gemma ?

Critique

Par Coeurdechene, le 20/08/2018

Un petit peu d’originalité au milieu de toutes les parutions de fantasy médiévale ? Et surtout un peu de douceur dans un monde de brutes…
Le Lien du Faucon est un one-shot très contemporain dont l’histoire se déroule principalement au château de Kratzberg, lieu fictif qui accueille une Volerie de Rapaces. Mélissandre entre en stage d’été pour devenir Maître Fauconnier. Très rapidement elle trouve le journal de Louis, Fauconnier du château trois siècles auparavant, puis devient témoin de phénomènes inexplicables qui vont bouleverser sa vie.
La narration, assez fluide, alterne entre les histoires de Mélissandre et Thomas (un jeune homme avec une mystérieuse mission à accomplir) au XXIème siècle, et celle de Louis au XVIIIème. Très rapidement le lecteur prend ses repères et découvre une histoire fantastique avec en prime un peu d’histoire de la Fauconnerie. Le récit que livre l’auteur, bien que relativement classique, évite l’écueil de la niaiserie, surtoutlorsque les sentiments s’en mêlent. Les personnages principaux sont bien dépeints et on est vite touché par les péripéties et l’histoire que vivent Louis et Mélissandre, chacun dans son époque, qui n’est pas sans rappeler l’histoire et la relation de Will et Lyra dans Les Royaumes du Nord.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Esquissés plus que travaillés en profondeur (la longueur du roman ne laisse pas beaucoup de place au développement), on apprécie malgré tout le caractère de Suzanne et le travail de l’auteur sur la relation entre Carl et Matthias. Reste Thomas, plus en retrait. Ses aspirations sont floues et ce n’est qu’à la toute fin que son récit prend vraiment un sens, ce qui empêche un peu de s’attacher à lui.
En quelques pages, Delphine Laurent nous plonge dans l’univers de la Fauconnerie et arrive à lui donner un aspect tout à fait magique, par le regard de Mélissandre, véritable passionnée, et par le regard de Louis, qui en vit. Et bien sûr par l’intermédiaire de Gemma, le fameux lien entre ces deux amoureux des rapaces. C’est une histoire hors du temps, une vraie bulle de délicatesse qui est créée l’espace d’un roman, et qu’on voudrait bien voir perdurer. Il est facile de se perdre dans le temps et de relever la tête, une fois l’ouvrage achevé, en pensant que quelques minutes seulement ont passé alors que plusieurs heures viennent de s’écouler.
En bref, c’est un vrai coup de cœur que ce court roman. Une histoire simple mais prenante, des personnages marquants, le zeste de magie qui nous fait sortir des sentiers battus de la Fantasy et des thèmes forts comme l’amitié ou l’amour, mais aussi le viol et l’abandon. A lire et à apprécier plutôt à partir de 13/14 ans (la recommandation de l’éditeur à partir de 11 ans me semble un peu tôt).

8.5/10

Discuter de Le Lien du faucon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :