Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Hearts and Thrones > Le Jeu de l'assassin


Le Jeu de l'assassin

Titre VO: Assassin's Gambit

Tome 1 du cycle : Hearts and Thrones
ISBN : 978-235294745-5
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Raby Amy (Proposer une Biographie)

Vitala Salonius est un assassin surentraîné et une femme aussi attirante que dangereuse oeuvrant pour la libération de son peuple. Sa mission : séduire l’empereur avant de lui porter le coup fatal.
Dirigeant d’un pays au bord du chaos, Lucien Florian Nigellus ne baisse jamais sa garde. Sa vie étant menacée à chaque instant, il ne peut se le permettre, même devant cette éblouissante courtisane de passage au palais. Pourtant, Vitala pourrait bien le distraire un instant de ses préoccupations – et combler d’autres besoins…
Un assassin n’a pas le droit de succomber à sa proie, Vitala le sait depuis l’enfance.
Or Lucien ne ressemble pas au tyran sanguinaire qu’elle s’est imaginé. Prise entre ses convictions et un sentiment plus trouble, Vitala hésite. À qui ira sa loyauté ?

Critique

Par Gillossen, le 10/06/2014

Avouons-le, on partait du mauvais pied avec ce roman.
Une couverture certes fort jolie en tant que telle mais évoquant à votre serviteur une héroïne aux faux airs de Madonna (jeune…), une “catchphrase” fleurant bon l’originalité (l’assassin qui tombe amoureux de sa cible, vraiment ?) et des recommandations en quatrième de couverture ne venant pas franchement de pointures…  On pouvait légitimement s’inquiéter. Voire le prendre de haut, soyons tout à fait francs.
Cependant, ayant eu l’occasion de lire ledit roman l’an passé en anglais (avec d’ailleurs une couverture carrément atroce pour le coup)… votre serviteur savait à quoi s’attendre réellement. Et c’est toujours ça de pris. Sachez donc que vous allez vous retrouver avec une intrigue plutôt bien menée, même si celle-ci a tendance à se déliter dans son dernier tiers, avec pour cadre un univers que l’auteur se contente d’effleurer avant tout, préférant visiblement se concentrer sur ses personnages.
Eh oui, la dimension romance s’avère bel et bien présente et sans le moindre doute possible (et quand on parle de romance, on parle aussi de sexe, de façon assez explicite d’ailleurs, jusque dans le final). Comme le couple formé ici fonctionne plutôt bien, le tout n’est pas désagréable, pour peu que vous soyez sensibles à ce genre de choses. Mais si vous êtes avant tout un amateur de fantasy épique “musclée” par exemple - sans aucun jugement de valeur pour le coup - pas sûr que le ton du roman vous convienne. Amy Raby n’est au passage visiblement pas spécialement intéressée par la dimension “action” de son histoire.
Le tout se suit donc sans déplaisir, avec une part de flou qui là encore pourrait rebuter les amateurs d’univers construit dans les moindres détails. On peut imaginer que l’auteur développe tout cela par la suite, mais en l’état, Le Jeu de l’assassin reste au plus près de son duo et si Vitala et Lucien attirent la sympathie, le style même de l’auteur ne constitue pas forcément un vecteur d’émotion, certaines formulations provoquant parfois un sourire sans doute pas de circonstance, notamment quand on songe à des moments clairement intimes (mais pas que : peut-on vraiment “ramollir comme une motte de beurre” quand on est ému ?).
Au bout du compte, il s’agit d’une petite lecture attrayante et parfois touchante, mais pas vraiment “captivante” ou déchirante. Les émotions suscitées, aussi justes soient-elles souvent, disparaissent vite, mais on attendra néanmoins la suite avec un soupçon de curiosité.

5.5/10

Discuter de Le Jeu de l'assassin sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :