Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Prince du néant > Le Guerrier prophète


Le Guerrier prophète

Titre VO: The Warrior-Prophet

Tome 2 du cycle : Le Prince du néant
ISBN : 978-226508220-5
Catégorie : Aucune
Auteur : R. Scott Bakker

La Guerre Sainte contre les Fanim, lancée par le prophète Maithanet, poursuit son inexorable marche vers le Sud. Achamian, le sorcier-espion, a enfin retrouvé celle qu’il aime, Esmenet, et tous deux voyagent avec Anasûrimbor Kellhus, le moine aux pouvoirs surnaturels. Achamian est persuadé que Khellhus est le prince du Néant, celui qui annonce la deuxième Apocalypse. Les projets de Kellhus sont bien sombres : il a envoyé le guerrier Caniür assassiner son père et veut contrôler la Guerre Sainte. Mais il devra affronter la cabale des sorciers qui sèment sur leur passage chaos, famine et destruction.

Critique

Par Gillossen, le 07/03/2009

Après Roi du matin, reine du jour, voici la deuxième claque fantasy de ce début d’année 2009, sans doute plus ravageuse encore.
Rarement un roman de fantasy, versant qui plus est dans la veine épique, ne se sera révélé intellectuellement stimulant. Autrefois les Ténèbres n’était donc qu’une mise en bouche, il ne s’agissait pas là d’une affirmation seulement « promotionnelle ». 4 ans… Il aura donc fallu patienter 4 longues années avant de pouvoir découvrir cette suite. Par chance, l’attente du troisième et dernier tome sera bien moindre, puisqu’il doit arriver dès le mois de mai.
De quoi se préparer au choc sans doute ! Intense, virtuose, vertigineux… Les qualificatifs manquent rapidement pour qualifier la prose de R.S. Bakker. Si l’on se retrouve maintenant plongé en pleine Guerre Sainte, c’est à travers une galerie de personnages toujours aussi marquants. Les nouveaux venus sont heureusement peu nombreux et permettent à chacun d’être pleinement développé.
Le retors et repoussant Sarcellus, le torturé Cnaiür, véritable loup enragé – car difficile de parler de simple chien pour le qualifier – Drusas Achamian et ses doutes, Esmenet et ses contradictions, les différentes factions se livrant des guerres larvées ou ouvertes, qu’il soit question d’armée ou d’académies de sorcellerie, dont les représentants ne sont pas en retrait pour autant, tous, ou presque, conservant une nature riche en nuances… Et bien sûr, dominant cet ensemble dense et foisonnant, la figure de Kellhus !
Rarement un personnage aussi complexe, puissant, envoûtant, n’aura été mis en scène de cette façon. Nous sommes pourtant loin d’un messie, et l’auteur semble prendre un malin plaisir à ne pas négliger le poids de ses calculs, de ses jeux d’intrigue, son comportement se révélant plus d’une fois étrangement discutable. Sans nier une formidable assurance, qui réussit pourtant à aller de pair avec une certaine candeur.
Particulièrement bien ficelé, le récit ne nous laisse que de rares instants de répit, dans un monde toujours aussi sombre, si ce n’est plus encore, à mesure qu’une nouvelle Apocalypse semble se rapprocher inexorablement. De quoi nous donner un lot de scènes marquantes, dont le bonhomme Achamian est finalement souvent le « héros » : ses multiples visions du passé, ses retrouvailles avec Esmenet, sa capture et surtout ce qui s’ensuit…
Bakker virevolte avec bonheur de considérations philosophiques – brassant bien des sujets, et pas seulement la guerre et les croyances religieuses - en explosions d’action et de violence, qui se révèlent tout aussi bien exécutées. Et tout cela dans le cadre d’un univers toujours aussi construit et doté d’une véritable personnalité, défiant les meilleures créations du genre.
Étrangement, bien que très forte en elle-même, la conclusion de ce deuxième tome serait pourtant légèrement moins frappante que certains passages au cœur du volume. Mais il s’agit sans doute d’ouvrir d’ores et déjà le fil de l’histoire vers le tome 3, sans compter que le mode de narration choisi joue forcément. Pour une fois, nous voilà plus à parcourir des chroniques qu’à être plongé au cœur des évènements.
Incontestablement l’une des sensations fantasy de l’année, très loin au-dessus de la masse.

9.0/10

Discuter de Le Guerrier prophète sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :