Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Gardiens de Ji > Le Deuil écarlate


Le Deuil écarlate

Tome 2 du cycle : Les Gardiens de Ji
ISBN : 978-291562124-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Pierre Grimbert

La dernière génération des héritiers de Ji plonge toujours plus loin dans le drame. Le sort des vétérans reste incertain, malgré les révélations de Zejabel sur leur voyage mystérieux. Qui s’acharne donc à détruire ces familles, plus de vingt ans après l’accomplissement de la prophétie de l’Adversaire ? Et pourquoi ? Les survivants se voient contraints de chercher des réponses… En commençant par enquêter sur les plages mêmes de l’île maudite, au centre du secret depuis des siècles. Alors qu’ils risquent fort d’y être attendus par leurs ennemis…
Conscients de ne pouvoir éviter les combats, tous tentent de s’y préparer au mieux. Certains affûtent leurs armes ; d’autres s’intéressent à la magie, en espérant qu’elle ne se révélera pas plus dangereuse qu’utile. Mais en cette ère nouvelle, aucune certitude n’est acquise : même les dieux et les démons qu’on croyait morts pourraient se relever !

Critique

Par Gillossen, le 25/03/2009

Pierre Grimbert revient une fois de plus à ses amours de jeunesse avec ce tome 2 des Gardiens de Ji, qui mettent en scène, rappelons-le, les petits-enfants des héros d’origine.
Et que dire… Vite lu, le roman semble proposer le minimum syndical du genre : une révélation dès les premières pages, une succession de voyages et de combats durant les trois quarts du roman, et une autre révélation en fin de parcours, pour préparer le terrain pour la suite.
À la lecture de ces quelques lignes, évidemment, la déception paraît évidente. Et il faut bien avouer qu’elle est là. Le récit se suit d’un œil poli mais pas franchement rivé sur les lignes, en attendant que l’on veuille bien passer à la page suivante au plus vite.
Si la prose de Grimbert a pour vous une saveur particulière, que vous avez toujours apprécié les aventures des uns et des autres dans le monde de Ji… alors, cette lecture s’impose sans nul doute pour vous.
Pour les autres, que dire ? Les répétitions – que le destin en soit « responsable » ou pas… - les sautes de rythme, le manque d’étoffe de l’intrigue ou de l’univers, et le ton Grimbert lui-même, parfois candide, parfois naïf, qui ne parvient pas à retranscrire complètement la – relative – noirceur de certains sentiments ou enjeux… Tout cela ne devrait guère vous donner envie de vous lancer dans cette troisième série, qui dès le premier tome ne semblait pas toujours savoir vraiment quelle orientation prendre.
Si la réputation de Ji vous rend malgré tout curieux, il semblerait que Le Secret de Ji soit le seul vrai point de départ.

6.0/10

Discuter de Le Deuil écarlate sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :