Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Apprenti-épouvanteur > Le Combat de l'épouvanteur


Le Combat de l'épouvanteur

Titre VO: The Spook's Battle

Tome 4 du cycle : L' Apprenti-épouvanteur
ISBN : 978-274702573-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Joseph Delaney

L’apprenti-Épouvanteur est prêt à tout pour sauver sa famille…
John Gregory, l’Épouvanteur, a décidé de mettre un terme aux agissements des malfaisantes sorcières de la colline de Pendle. Le plus inquiétant, c’est que les trois clans - les Deane, les Malkin et les Mouldheel - qui, jusqu’alors, étaient ennemis et se querellaient sans cesse - semblent vouloir faire alliance. Ainsi unis, leur puissance en sera considérablement augmentée. Les sorcières seraient même capables d’invoquer le Diable en personne !
Tom et son maître doivent donc se rendre là-bas pour éviter le pire. Mais avant, l’apprenti doit passer chez lui pour récupérer les malles que sa mère lui a laissées en héritage, et dont il n’a pas encore examiné le contenu. Or, une fois sur place, Tom découvre la ferme ravagée, la grange brûlée. Par un voisin, il apprend que des sorcières ont enlevé Jack, le frère aîné de Tom, ainsi que sa femme et leur petite fille, Mary. Quant aux malles, elles ont été volées. Pour délivrer sa famille et récupérer son bien, Tom va devoir lutter contre les maléfiques créatures de Pendle…

Critique

Par Auryn, le 05/11/2008

A tous ceux qui prétendent encore que la littérature de jeunesse atteint une qualité inférieure à celle de la littérature dite « pour adultes », la lecture du nouveau roman de Joseph Delaney s’impose. Car avec Le Combat de l’Épouvanteur, l’auteur britannique nous offre un petit bijou dont l’écriture, la narration et l’ambiance feraient pâlir n’importe quel lauréat du Goncourt. Non, aucune exagération dans ces propos : le quatrième tome de la série de l’Épouvanteur décolle en qualité vis-à-vis de ses prédécesseurs déjà considérés comme de très bons romans. On trouve ici un style affirmé, fin et de plus en plus travaillé. Joseph Delaney met à disposition des plus jeunes un texte définitivement littéraire, mais qui leur reste néanmoins accessible. Le style sert une atmosphère rappelant le folklore rural du XVIIIe siècle, dans une Angleterre profonde où se mêlent religion, superstition et pragmatisme paysan. Les croyances religieuses prennent d’ailleurs une importance notable dans l’histoire, approfondissant ainsi la voie prise par La Malédiction de l’Épouvanteur. Il semble évident que cette thématique tient à cœur à l’auteur ; celui-ci parvenant tout de même à éviter le prosélytisme ou le sectarisme.
Ce volume réalise en outre la transition dans le rôle des personnages : l’Épouvanteur disparaît presque totalement, laissant à son apprenti une place hégémonique. Tom se retrouve seul face au devoir, face aux conflits de l’adolescence. Il assiste aussi presque passivement à l’évolution de sa relation avec Alice, de l’amitié enfantine à l’initiation d’un amour plus mature.
Au niveau de l’histoire, même si l’on retrouve un schéma quasi-identique à celui des tomes précédents, on note que l’intrigue s’est complexifiée et que les enjeux se sont intensifiés. De nouvelles créatures font leur apparition, les lieux se précisent, enrichissant ainsi l’univers du comté de Pendle.
Il est rare d’assister à une telle montée en puissance d’une série qui aurait pu se reposer sur ses lauriers, et qui ne cesse de nous étonner par sa qualité.

8.5/10

Discuter de Le Combat de l'épouvanteur sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :