Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Lucifer Box > Le Club Vesuvius


Le Club Vesuvius

Titre VO: The Vesuvius Club

Tome 1 du cycle : Lucifer Box
ISBN : 979-102810439-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Gatiss Mark
Auteur : Boischot Laurence

Portraitiste de talent, dandy, bel esprit, mauvais garçon… et le plus irrésistible des agents secrets de Sa Majesté. Lorsque les meilleurs scientifiques du royaume sont mystérieusement assassinés, Lucifer se lance dans une enquête trépidante, des clubs de gentlemen londoniens aux bas-fonds volcaniques de Naples, tout en déterminant la façon la plus seyante de porter un œillet blanc à sa boutonnière.  Une immersion étourdissante dans les arcanes d’un ordre occulte aux pratiques décadentes – et de ses secrets les plus sulfureux.

Critique

Par Nephtys, le 20/10/2018

Il y a plusieurs moyens de connaître Mark Gatiss, que ce soit via l’humour avec the League of Gentlemen, ses apparitions devant la caméra dans des séries comme Doctor Who ou Sherlock, mais aussi derrière en participant activement à l’écriture de ces mêmes séries.
Le nom est assez familier pour se demander ce que vaudrait un roman l’arborant sur sa couverture.
Alors ?
Alors il y a quelque chose d’immensément jouissif dans les centaines de pages constituant ce premier tome. L’irrévérence est là, bien présente, avec une touche de vulgarité pour y ajouter des couleurs sans pour autant tomber à plat-ventre dedans.
Lucifer est un dandy, un vrai et son caractère porte à lui seul le scénario et les péripéties plutôt classiques du livre. Rythmé, entre action et bons mots très pince-sans-rire, l’ouvrage reste discret sur son côté steampunk pour les possibles réfractaires au genre.
Le livre maîtrise sa démesure et en même temps, Lucifer est un personnage que sa flamboyance n’empêche pas d’exister. L’affection qu’on peut lui porter est coupable, comme pour un chocolat ou une douceur de trop, ça n’en gâche aucunement le plaisir. Un personnage plus simple que lisse, maîtrisé dans son concept, fait pour être exubérant, aux amis exubérants, aux aventures - amoureuses ou non - exubérantes…
Vous l’aurez compris, pas de gros enjeux dans ce livre mais un jeu de séduction de l’auteur et de son personnage envers les lecteurs pour les mener dans cet univers délicieusement décadent.
Si l’exagération et l’humour anglais ne vous effraient pas, il serait dommage de se priver !

7.0/10

Discuter de Le Club Vesuvius sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :