Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Cinquième anneau > Le Cinquième anneau


Le Cinquième anneau

Titre VO: The Fifth Ring

Tome 1 du cycle : Le Cinquième anneau
ISBN : 978-226805083-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Mitchell Graham

En des temps très reculés, la paix règne sur le monde. Pourtant, à la suite de la rénovation de son majestueux lais, le roi Karas Ouren fait une découverte qui risque de plonger la planète dans les heures les plus noires de son histoire. Les anneaux des Anciens ont été déterrés et, avec eux, les pouvoirs magiques qu’ils détiennent.
Les armées de Duren, alliées à celles de ses nouveaux vassaux et de la race maudite des Orlocks, déferlent bientôt sur le continent; chargées de haine et de colère, ils détruisent tout sur leur passage. Mais il leur manque un élément pour que s’accomplisse le plan du tyran : le cinquième anneau.
Alors qu’il coule des jours paisibles dans son petit village de Devondale, le jeune Matthieu Lewin entre par hasard en possession de ce cinquième anneau ; dès lors, il doit fuir à travers les vastes contrées de son monde, en compagnie de quelques fidèles complices et amis, ainsi que de son mentor, le frère Thomas, pour essayer d’empêcher l’inéluctable de se produire.
A pied, à cheval, ou encore en bateau, les compagnons n’auront de cesse de trouver une solution qui leur permettra de mettre un terme à la terrible domination de Duren.

Critique

Par Gillossen, le 26/02/2006

Certains auteurs affectionnent les clins d’œil, pourquoi pas même les hommages au genre qui les concerne, et pas forcément uniquement en Fantasy bien sûr… Et puis parfois, certains nous épatent vraiment. Notamment Mitchell Graham, sans doute un camarade de promotion de ce bon vieux Bob Newcomb.
Dans le premier tome d’une trilogie dont le 3eme devrait paraître aux États-Unis début 2005, l’auteur nous invite dans une aventure pleine de voyages et de batailles, provoquée par la redécouverte d’un anneau maléfique… Certes… A ce stade, qu’un jeune homme qui n’a rien demandé doive quitter son paisible village ne nous surprendra guère. Or, Frod… Non, Matthieu, ne partira pas seul, accompagnés de ses fidèles amis, ainsi que du Père Gand… Non, décidément, nouvelle erreur, le Père Thomas.
Mais au-delà de la plaisanterie, et d’autres inspirations assez marquées, (figures féminines à la Robert Jordan, vous voilà prévenus…), Le Cinquième anneau demeure un roman de fantasy épique pas trop mal troussé, surtout pour les amateurs de rebondissements et d’action. L’auteur ne se veut pas philosophe, et le prouve : peu de descriptions ou de développements, beaucoup de dialogues. Malheureusement, là aussi, si certains échanges sonnent assez justes, d’autres paraissent tirés de mauvais sitcoms pour adolescents, et l’humour de mise n’est pas pour rehausser le niveau. Les interactions entre personnages n’en sortent donc pas renforcées, et de toute manière, ils paraissent si falots qu’on ne peut guère s’attacher à leurs sentiments.
Finalement, les meilleurs moments sont ceux où l’auteur respire à son propre rythme, proposant par exemple au lecteur une mouvementée mais prenante virée en mer ! Le monde du Cinquième anneau, dans une Europe post-apocalyptique et pas seulement vaguement médiévale ne se révèle pas non plus le pire qu’on puisse imaginer… Mais malgré cela, et la plupart des ingrédients classiques ayant fait le succès de cette branche, voilà une lecture qui laisse dubitative, entre regrets et dérision…

6.0/10

Discuter de Le Cinquième anneau sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :