Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Apprenti d'Araluen > Le Chant des wargals


Le Chant des wargals

Titre VO: The Burning Bridge

Tome 2 du cycle : L' Apprenti d'Araluen
ISBN : 978-201201421-3
Catégorie : Jeunesse
Auteur : John Flanagan

L’apprentissage de Will auprès du sombre Hall a porté ses fruits. Le voilà prêt à accompagner Gilan, Rôdeur aguerri, en Celtica, pour prévenir le Roi des Celtes des plans diaboliques de Morgarath. Will doit faire preuve de courage et de perspicacité pour résister au chant morbide des Wargals, déjouer tous les pièges que sa périlleuse mission lui réserve et affronter le ténébreux Seigneur de Pluie et de Nuit… Will saura-t-il gagner sa place dans l’Ordre des Rôdeurs ?

Critique

Par Auryn, le 24/05/2009

Avec Le Chant des wargals, John Flanagan nous offre la suite des aventures de Will, le jeune rôdeur d’Araluen. Si le premier tome faisait la part belle à l’initiation et l’apprentissage, ce deuxième volume octroie une large place à l’action. Will part en mission sans son maître et quitte alors son univers, un monde que le lecteur commençait à peine à appréhender. Dommage, on aurait voulu en savoir un peu plus…
Par ailleurs, l’auteur a resserré son intrigue autour de trois protagonistes, l’ensemble des personnages secondaires découverts dans L’Ordre des rôdeurs jouant désormais les figurants. De fait, on perd ce qui constituait le point fort du premier tome, c’est-à-dire les relations entre les individus, qu’elles soient d’amitié, d’amour ou d’inspiration paternelle. C’est encore plus dommage, cet aspect manquant cruellement au livre…
Par ailleurs, le héros auparavant si vrai, perd de son authenticité : trop courageux, trop doué, on n’y croit plus. La même évolution se dessine chez Horace, l’ami chevalier, qui perd ses défauts tellement humains pour un nouveau caractère fadasse.
Malgré une volonté évidente de l’auteur de dynamiser son récit, on note quelques longueurs et répétitions désagréables (toujours ces scènes de campement, où l’on mange de la viande séchée ou des ragoûts autour d’un feu, en se répartissant les gardes de la nuit… un peu d’originalité que diable !).
Une déception donc, même si le roman se lit encore agréablement et que la fin laisse présager un troisième volume intéressant.

 

6.0/10

Discuter de Le Chant des wargals sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :