Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Gallica > La Voix des brumes


La Voix des brumes

Tome 2 du cycle : Gallica
ISBN : 978-291437085-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Henri Lœvenbruck

Bohem, s’il veut tenir la promesse qu’il a faite à la Licorne, devra rapidement trouver les portes du Sid pour y conduire les Brumes.
Aidé par Chrétien de Troyes, il devine que tout se jouera la nuit de la Toussaint, quand les portes du Sid seront ouvertes. Mais où sont ces portes mystérieuses ? Existent-elles vraiment ?
En compagnie de ses amis, Vivienne la jeune trouvère, Mjolln le nain venu de Gaelia, Trinité la Rochelle, Compagnon du Devoir, et Bastian le louvetier, Bohem quitte la cour d’Hélène de Quienne pour trouver enfin le moyen de sauver les Brumes.
Mais les ennemis de Bohem n’ont pas disparu. Le Sauvage réunit à nouveau les druides et les terribles guerriers aïshans pour l’arrêter. Car ils veulent lui voler son bien le plus précieux…
Pendant ce temps, la guerre fait rage : elle oppose le royaume de Gallica à celui de Brittia. Et l’issue de ce conflit pourrait bien changer à jamais le visage du pays.

Critique

Par Gillossen, le 23/03/2005

Dans cette suite au Louvetier paru en janvier dernier, Loevenbruck ne nous surprend pas et signe un roman dans la droite ligne du précédent.
Un défaut ? Pas vraiment, d’autant que l’on pouvait évidemment s’y attendre ! On retrouve Bohem et ses compagnons décidés à sauver les Brumes, tandis que la guerre se prépare. On avait reproché à notre héros un côté trop lisse et trop classique, et celui-ci s’atténue quelque peu. Même si son comportement “J’accepte/Je refuse” mon destin demeure assez convenu. Il était facile en tout cas de s’imaginer que la mission que Bohem s’était donnée s’étalerait sur les trois tomes, et cette fois l’auteur nous prend donc à contrepied, poussant plus loin son raisonnement et ses ambitions.
Tant mieux !
L’écriture conviviale de l’auteur est toujours aussi sympathique, jouant sur cette ambiance de France moyenâgeuse, où les légendes et les données historiques sont modifiées et se complètent. (Cette fois, les Cathares, par exemple…)
Comme dans la plupart des trilogies, le rythme et l’ampleur de ce second tome vont crescendo, et c’est là chose plutôt bien retranscrite, notamment un siège, où le personnage d’Emmer se révèle plus charismatique que jusqu’alors.
Toutefois, cette progression se trouve entravée par certains passages censés installer un suspense trop vite éventé, voire un rebondissement qui n’en est plus un tant il était prévisible dès le premier tome…On pourra aussi regretter qu’un personnage comme Hélène de Quienne disparaisse quasiment : pour l’instant, la mystérieuse Camille de Chastel ou la gentille mais quelque peu transparente Loeva, enfant des rues.
Il n’empêche que le tome 3 s’annonce plein de surprises et d’incertitudes, et que La Voix des brumes nous donne envie de connaître cette conclusion.

6.0/10

Discuter de La Voix des brumes sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :