Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques d'obsidienne > La Société du dragon


La Société du dragon

Titre VO: The Dragon Society

Tome 2 du cycle : Les Chroniques d'obsidienne
ISBN : 978-281120151-7
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Lawrence Watt-Evans (Proposer une Biographie)

Arlian, le seigneur Obsidien est de retour. II a affronté un dragon, et son ennemi juré, le seigneur Enziette, a trouvé la mort. Arlian se retrouve détenteur d’un secret qui devrait lui permettre d’accomplir sa quête : exterminer ces terribles créatures !
Mais avant, il devra faire face aux membres de la Société du Dragon, qui avaient pourtant admis comme l’un des leurs. Or le temps est compté, car la mort d’Enziette a mis fin à un accord ancestral et les dragons ont décidé de régner de nouveau sur les Terres des Hommes.

Critique

Par Gillossen, le 30/08/2009

Sale temps pour le seigneur Obsidien…
Et à un degré moindre pour le lecteur ! Après un premier tome plaisant mais manquant un peu de substance et de tension, malgré un rythme soutenu, nous perdons cette fois ledit rythme. Il faut dire que Triv est désormais bien installé dans son rôle. On ne retrouve à aucun moment les quelques doutes concernant son sort que l’on avait pu connaître au moment de son évasion et de son ascension vers le pouvoir dans le premier tome, ou lors de son duel final avec Enziette, en dehors, une fois encore, des dernières pages du roman, qui propose un sympathique affrontement lourd de conséquences. 
C’est qu’il ne se passe finalement pas grand chose de neuf dans ce tome. Oh, certes, l’intrigue avance bien sur certains points, notamment tout ce qui touche aux dragons et aux moyens de les éliminer, évidemment, mais on discute, on ergote, on palabre, Obsidien en tête… Les questions soulevées alors ne sont pas sans intérêt, mais ces conversations et débats s’éternisent souvent sans vraiment en profiter pour creuser les choses plus en profondeur. Et le sentiment que tout se produit « miraculeusement » - le mot est même utilisé dans le roman justement – exactement lorsqu’il le faut perdure toujours.
Si ce n’est les doutes de Noir ou le comportement du seigneur Bedaine, les personnages eux-mêmes n’évoluent guère au fil des pages et les rares protagonistes que l’on n’avait pas vraiment vus jusqu’alors, tel le duc, n’ont guère d’épaisseur, apparaissant seulement à des fins purement fonctionnelles la plupart du temps.
Le roman n’en reste pas moins un moment de lecture agréable, doté d’un univers bien établi, d’une intrigue carrée, et d’un héros lancé dans une quête qui promet encore sans doute de nombreux rebondissements… Mais attention, car tout devra se conclure en un seul volume à présent !

6.5/10

Discuter de La Société du dragon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :