Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Seigneurs des runes > La Salle des ossements


La Salle des ossements

Titre VO: Lair of Bones

Tome 4 du cycle : Les Seigneurs des runes
ISBN : 978-226614583-1
Catégorie : Aucune
Auteur : David Farland
Traducteur : Isabelle Troin (Proposer une Biographie)

Le Prince Gaborn, Roi de la Terre, a vaincu une première attaque de Raj Athen, le maléfique sorcier qui a troqué son humanité contre des pouvoirs surnaturels.
Mais cette fois, afin de sauver la race humaine, Gaborn devra accéder à la Salle des Ossements et affronter le Seul et Unique Maître, qui règne sur les Maraudeurs. Il emmène avec lui Binnesman, Averan et Iome mais très vite, la descente aux enfers commence…

Critique

Par Vermithrax, le 11/07/2010

Enfin !
Le véritable tome 4 de la saga des Seigneurs des runes est finalement arrivé en français, après des années d’attente. Pocket nous aura donné des sueurs froides, mais le résultat est là : après avoir réédité les trois premiers tomes en trois tomes et pas en six volumes comme par le passé, ce sont bien là la conclusion des aventures de Gaborn que les fans pourront enfin découvrir, s’ils n’avaient pas déjà sauté le pas de la VO.
Dans tous les cas, il s’agit d’une bonne nouvelle. Car c’est avec un plaisir non dissimulé et une aisance non feinte que l’on replonge dans cet univers construit avec soin. C’est d’ailleurs un peu la marque de fabrique de l’auteur. Alors, oui, David Farland produit de la fantasy épique somme toute classique. Oui, il n’a pas la gouaille ou le goût pour l’excès de certains auteurs de la « nouvelle vague », parfois un peu trop vite portés aux nues. C’est avant tout un besogneux. Mais un besogneux qui travaille bien, un artisan fidèle et fiable, qui pose des fondations solides, développe une intrigue construite, donne naissance à des personnages archétypaux mais sympathiques ou au contraire repoussants, de vrais gentils et de vrais méchants. Alors, bien sûr, certains, Gaborn en tête, demeurent tout de même quelque peu falots par rapport à la stature que leur accorde cette histoire. Il ne faut pas s’attendre non plus à un « twist » ou autre retournement de situation fracassant.
Le récit suit son cours, tel qu’on aurait pu l’imaginer. Farland use avec une efficacité consommée de la notion de grand spectacle et de la thématique du fin de cycle. Après une petite moitié de roman menée au trot, il passe d’ailleurs au grand galop. Il serait trop réducteur de limiter l’intérêt de la série à son système de magie particulièrement élaboré. Son cœur se situe avant tout dans l’évolution, du monde, de ses protagonistes… Et l’auteur se ménage bien entendu une porte de sortie avec une fin ouverte, ce qui n’a rien d’étonnant puisque la série compte encore plusieurs volumes en version originale. Et le suivant, le cinquième, est d’ailleurs précisément en cours de traduction.
Bref, en signant un roman prenant et bien bâti, David Farland ne déçoit pas ses lecteurs, pas plus qu’il ne les surprend. Mais on ne voit guère ce qu’il aurait pu faire dans ce domaine, ou dans quel but… Les Seigneurs des runes n’ont jamais été pensés pour bouleverser la donne, et encore moins à présent.
C’est une conclusion attendue, dans tous les sens du terme, que nous tenons entre nos mains. Classique, peut-être trop aux yeux de certains, à l’image des trois tomes précédents, mais parfaitement bien rodée.
Une valeur sûre dans son registre !  

7.5/10

Discuter de La Salle des ossements sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :