Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Rune du loup


La Rune du loup

ISBN : 978-229007275-2
Catégorie : Aucune
Auteur : M.D. Lachlan (Proposer une Biographie)

Le roi viking Athun mène son armée dans une attaque contre un village anglo-saxon.
À sa demande, les enfants sont épargnés, car une prophétie prétend que les Saxons ont volé un enfant des dieux qu’Athun doit éduquer comme son héritier.
Cependant le roi découvre des jumeaux. Il va placer leur destinée entre les mains des sorcières qui vivent sur le Mur de Troll.

Critique

Par Phooka, le 30/07/2013

Athun est un grand roi viking, craint et respecté car nul ne peut le battre en combat singulier.
Mais Athun n’a pas d’héritier, pas de fils à qui léguer son royaume et son épée. Passant un marché avec des sorcières, il est censé trouver un petit garçon - mais au lieu de trouver un bébé, il va en trouver deux, des jumeaux…
Le premier roman de M. D. Lachlan nous fait essentiellement suivre ces deux garçons. Ils vont grandir chacun de leur côté et de façon très différente, mais le destin va surtout leur jouer bien des tours. Le destin mais aussi la volonté divine. Car à cette époque, celle des Vikings, les dieux Odin, Loki et Thor interviennent beaucoup dans les affaires des hommes.

Vali a été élevé comme le fils d’Athun et il est destiné à être son héritier. Si on lui a inculqué dès le plus jeune âge la science du combat, il a bien du mal à accepter certaines conceptions de son peuple relatives notamment à la violence et il se retrouve donc considéré comme un couard. De plus, Vali refuse de se marier à la fille du roi Fourchebarbe parce qu’il lui préfère Adisla, la fille d’un fermier. Bref, Vali n’est sans doute pas l’héritier qu’Athun attendait.
Feileg, son frère jumeau, a lui été élevé d’abord par des Berserks, puis abandonné aux loups. Sa vie n’est en rien comparable à celle de Vali. Quand le second vit dans le confort et conte fleurette aux belles demoiselles, l’autre chasse, tue et traque. Deux caractères bien différents donc, mais que le destin va pousser l’un vers l’autre ou l’un contre l’autre…
De la fantasy viking, pleine de batailles, de bruit et de fureur. Mais de la fantasy qui contient également son lot de sortilèges, de prophéties et d’intrigues de la part de dieux qui finalement s’amusent en faisant fi des hommes. Les deux héros principaux sont effectivement très éloignés l’un de l’autre, par leur caractère, leur façon de vivre et leur passé. Mais plus ils vont se rapprocher géographiquement parlant et plus les points communs vont faire leur apparition. Ils vont s’aimer, se détester, faire front commun ou se battre, se reconnaître sans savoir qui ils sont. Bref, deux destins que le lecteur suit avec énormément de plaisir.
La lecture est fluide et on se plonge vraiment dans ce monde viking à mi-chemin entre réalité et fantasy. Même si tout semble parfois « normal », le surnaturel est toujours prêt à surprendre le lecteur au détour d’un sentier. Le tout est parfaitement dosé et l’auteur sait vraiment comment happer le lecteur pour l’entraîner à la suite de ses héros. L’univers crée par Lachlan se veut réaliste et ancré dans une certaine historicité. Les personnages secondaires eux aussi sont parfaitement dépeints : leur présence illumine le roman, à tel point parfois que l’on aimerait les suivre davantage. 
Le roman se révèle construit comme un immense puzzle dont on ne comprend le dessein qu’à la toute fin. Les pièces s’emboîtent petit à petit et on se rend compte que les humains ne sont que peu de choses entre les mains des dieux, sacrifiés sans le moindre remords. On se prend à les apprécier, tous, pauvres créatures qu’ils sont : que ce soit Bodvar Bjarki le Berserk, pourtant une brute invétérée et sanguinaire, ou la belle Adisla, tous demeurent soumis à leur destin. Rajoutez à tout ça un loup-garou qui est sans doute l’un des plus réussis qui soit et vous comprendrez que La Rune du loup se lit avec beaucoup de plaisir, gardant le lecteur en haleine du début à la fin.
Une bonne surprise piochée par J’ai lu, alors que l’on pensait le roman oublié des éditeurs français.

7.0/10

Discuter de La Rune du loup sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :