Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Champion éternel > La Quête d'Erekosë


La Quête d'Erekosë

Titre VO: The Eternal Champion

Tome du cycle : Le Champion éternel
ISBN : 978-226617294-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Michael Moorcock

“Je suis John Daker, victime des rêves du monde entier.
Je suis Erekosë, Champion de l’Humanité, qui extermina la race humaine. Je suis Ulrik Skarsol, Seigneur de la forteresse Gelée, qui porta l’Epée Noire. Je suis Ilian de Garathorm, Elric le Tueur de Femmes, Hawkmoon, Corum et tant d’autres, hommes, femmes ou androgynes. Je fus tous ceux-là. Et tous sont des guerriers engagés dans l’éternelle Guerre de la Balance, cherchant à préserver la justice dans un univers sous la menace perpétuelle d’un Chaos qui gagne du terrain, à imposer le Temps à une existence sans commencement ni fin.
Et pourtant, cela n’est pas ma vraie malédiction.”

Critique

Par Gillossen, le 05/10/2013

De toutes les figures du Champion Éternel, Erekosë se distingue sans aucun doute par un fait qui change tout par rapport aux autres : il a conscience de son sort et d’être ainsi l’avatar de forces qui le dépassent.
Voilà comment le personnage a toujours eu une place à part dans l’œuvre de Michael Moorcock, alors qu’on ne le retrouve finalement “que” dans le cadre d’une trilogie, composée des trois volumes suivants ici réunis à l’occasion de cette intégrale : Le Champion ÉternelLes guerriers d’argent et Le dragon de l’épée.
Dès le départ, John Daker constitue donc une variante appréciable de ses précédentes ou futures incarnations. S’il se montre tourmenté, il n’est pas pour autant geignard et se révèle sans aucun doute le plus attachant de tous les Champions Éternels de l’auteur, et, logiquement, le plus humain. Imaginez-vous pouvoir à tout instant, sans vous y attendre une seconde plus tôt, être littéralement arraché à votre existence pour vous retrouver dans la peau d’un autre, dans la vie d’un autre. 
Aujourd’hui encore cette trilogie, et plus particulièrement le premier tome (à l’origine une “simple” novella privée des passages mettant en scène les rêves qui tourmentent notre héros), est à même de prendre aux tripes le lecteur. Si l’histoire en elle-même demeure classique, les développements prenant de court le lecteur dans un premier temps sont suffisamment bien menés pour retenir son attention jusqu’au bout et plus encore. Le choix final d’Erekosë résonne encore dans les têtes de chacun. Il ne s’agit pas simplement de choisir un camp mais de s’exposer aux conséquences de ce choix, conséquences fatalement dévastatrices dans un cas comme dans l’autre. Car rien ne peut empêcher un désastre annoncé. 
Le roman initial est bien sûr dominé par la figure de Draker (et le contraste saisissant entre ce que l’humanité attend de lui, l’aura d’Erekosë, et ce que le personnage lui-même ressent), mais n’oublions pas les Eldren, dont le sort est ici au centre de tout.
Si les deux autres tomes n’ont pas le même écho que Le Champion Éternel et si l’ensemble n’atteint jamais la maestria et la sophistication d’œuvres ultérieures comme les Von Bek (que l’on retrouve cela dit ici) ou La fille de la voleuse de rêves, que ce soit sur le fond (thématiques, cadre, complexité des personnages, etc.) que sur la forme (la plume de Michael Moorcock a vraiment su évoluer avec le temps), la trilogie d’Erekosë demeure quoi qu’il en soit une lecture à ne pas négliger. Honnêtes romans d’aventures non dénués d’une certaine profondeur et empreints d’un bout à l’autre d’une mélancolie amère, ces trois volumes ne peuvent finalement pas se concevoir réellement indépendamment pour prendre toute la mesure de cette figure héroïque qui voudrait tant rester à l’écart des conflits. 
En l’état, la trilogie, et surtout son dernier tome écrit bien plus tard que les deux premiers, illustre aussi l’évolution du point de vue de l’auteur vis-à-vis de son concept, loin de la flamboyance d’un Hawkmoon ou de la démesure d’un Elric.

 

7.5/10

Discuter de La Quête d'Erekosë sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :