Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Magyk > La Quête


La Quête

Titre VO: Queste

Tome 4 du cycle : Magyk
ISBN : 978-222618625-6
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Angie Sage

De sinistres ennuis attendent Septimus et Jenna sous la forme de Tertius Fume, un fantôme déterminé à envoyer Septimus le long d’une Quête mortelle. Mais Septimus et Jenna ont d’autres idées - ils se dirigent vers un endroit où tous les Temps se rejoignent et où ils espèrent ardemment pouvoir sauver leurs amis, qui sont coincés dans le passé.
Quoi qu’il en soit, Septimus arrivera t-il à échapper à la Quête ?

Critique

Par Luigi Brosse, le 29/05/2008

Alors que le tome 3 n’avait pas laissé une très forte impression, on peut estimer que ce nouvel épisode des aventures de Spetimus Heap, intitulé Queste, remonte un tout petit peu la pente. Sans arriver au niveau des deux premiers, ce volume est tout de même un peu plus rempli. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une lecture que l’on peut gentiment éviter.
L’une des raisons que l’on peut invoquer c’est que l’auteur veut faire durer son monde. Eh oui, il faut bien arriver aux sept volumes promis à la Warner pour remplacer Harry Potter. Malheureusement, tandis que son grand frère fait preuve d’ambition, ici on se contentera du strict minimum. Alors on délaie, on délaie. On ne peut pas vraiment invoquer des longueurs, c’est juste que la plupart des choses qui se passent ne sont pas vraiment prenantes.
Pourtant tout n’est pas à rejeter en masse puisque l’auteur se recentre par exemple sur ces personnages : Septimus, Jenna, Beetle, Merrin. Cela permet de renouer avec leur psychologie quelque peu mise à mal précedemment. On retrouve également la complicité du trio de héros, mûris par leurs aventures. Une évolution que certains auteurs ont bien souvent tendance à oublier. Ce n’est certes pas transcendant, mais au moins leurs caractères s’affirment-ils et on sent légèrement une évolution de l’enfance vers l’adolescence.
Par ailleurs, l’histoire en elle-même est plutôt bien amenée : il faut parvenir à retrouver le frère de Septimus et Snorri coincés dans un temps passé depuis le volume précédent. L’idée de départ est plutôt honnête, les péripéties rythment assez bien le fil du livre, mais tout cela manque quand même d’ampleur. La quête est vraiment très linéaire, le suspens inexistant et à aucun moment, on ne sent que le héros pourrait faillir à sa mission. Pourtant il y avait matière à raconter, à élaborer. Entre les nouvelles régions découvertes lors de ce tome, les monstres et les rencontres, il n’y avait que l’embarras du choix pour enrichir un tant soit peu la trame littéraire. Au final, on ressort donc déçu que l’auteur n’ait pas su approfondir son histoire, n’ait pas su tirer parti de son imagination toujours vive. Estime t-elle qu’il faut une histoire très simple pour séduire les enfants ?
On peut également se poser la question du public visé lorsque l’on considère les méchants. Les seuls adjectifs auxquels on peut penser sont pathétique, édulcoré, sans saveur. Un vrai méchant doit faire peur, il doit être l’ennemi du héros, lui faire vivre de sales moments (à tout le moins dans un livre de fantasy “classique” comme c’est le cas ici). Le prestige du héros n’en sortira que plus grand. Mais ce ne sera pas pour ce tome-ci. Au final, on a du mal à se prendre au jeu puisque les enjeux semblent vraiment pas assez crédibles.
En conclusion, on ne peut que soupirer. Quel dommage que l’auteur ne s’en soit pas tenue à une trilogie bien condensée comme elle le pensais initialement, quel dommage qu’elle n’approfondisse pas un peu son histoire…

6.0/10

Discuter de La Quête sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :