Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le cycle de Syffe > La Peste et la vigne


La Peste et la vigne

Tome 2 du cycle : Le cycle de Syffe
ISBN : 979-103070212-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Dewdney, K., Patrick

Adolescent sans famille, Syffe est réduit à l’esclavage, dans une époque de guerres et de grandes épidémies. Lorsque la peste s’abat sur les mines où il est prisonnier, il trouve l’occasion de prendre la fuite. Une seule idée l’obnubile, retrouver Brindille, son amour d’enfance, captive des énigmatiques Feuillus. 
Son périple mouvementé au travers des Primautés de Brune le conduira à se faire tour à tour instructeur, vagabond et mercenaire, tandis qu’il assiste, impuissant, aux tourments d’un pays déchiré par la guerre civile.

Critique

Par Tzeentch, le 13/09/2018

S’il y a bien un deuxième tome attendu de pied ferme, c’est celui-ci ; La Peste et la vigne. En effet, le premier volume du cycle de Syffe a fait forte impression, l’enfant de poussière se révélant un roman à la fois dense et captivant. On peut dire que l’attente aura été relativement courte, seulement quatre mois entre les deux premiers volets, ce qui ne sera pas le cas pour le troisième volume, qui lui, ne devrait pas sortir avant deux ans. 
Quand une suite arrive, il y a à la fois de l’impatience mais également de l’appréhension. D’entrée, Patrick K. Dewdney a placé la barre haute, et sans faire durer le suspens, on peut dire que le niveau est maintenu au moins à la hauteur de nos espérances. 
Il est difficile de parler de la peste et la vigne sans trop en dévoiler puisque dès les premières pages, si Syffe reprend bien le cours de son histoire, ce n’est pas forcément là où il nous avait laissé. Le roman est divisé en quatre parties, intitulées : livre premier, livre second et ainsi de suite. Quatre périodes, chacune avec ses propres caractéristiques : ambiance, environnement, thématique… Qui participent autant à la construction du personnage qu’à nous faire découvrir les Primeautés de Brune et ses nombreux rouages, et bien entendu à faire avancer l’histoire.
Les descriptions sont toujours aussi minutieuses et précises, comme dans un roman de nature writing, la nature est omniprésente. Toujours magnifiquement dépeinte, implacable et sauvage, nature qui donne et qui forge mais en échange de quoi ? Partis pris à la fois environnementaux et humanistes, l’auteur, une fois encore va également nous proposer des belles rencontres. L’occasion d’explorer un peu plus la nature humaine et ses multiples facettes, d’étayer des alternatives de pensées, comme un peu plus de grain à moudre. L’aventure continue, tout comme la situation politique et certains enjeux vont évoluer. Au cœur du tumulte, Syffe n’a qu’un objectif, retrouver Brindille. Mais avant cela, la route est encore longue, et il se pourrait bien qu’elle nous révèle son lot de surprises. Une chose est sûre, c’est avant tout lui-même qu’il va devoir affronter, quitte à mettre aussi son lecteur à l’épreuve. 
En revanche, on regrettera cependant de ne pas avoir d’autres personnages à suivre plus longuement. Ceux croisés jusqu’à présent ce sont montrés tellement convaincants et intéressants qu’il est parfois frustrant de les abandonner trop rapidement, d’une façon ou d’une autre. Surtout qu’ils apportent une réelle épaisseur à l’ensemble. 
Quoi qu’il en soit, Patrick K. Dewdney nous offre une fois de plus une très belle expérience de lecture. La peste et la vigne ou le second chapitre d’un cycle de fantasy humaniste, d’une grande authenticité et qui se garde bien de tout manichéisme. Il ne nous reste qu’à nous armer de patience avant de pouvoir renouer avec la plume de l’auteur ; voix singulière et talentueuse venue se joindre nouvellement au chœur des littératures de l’imaginaire. A suivre de très près.  

9.0/10

Discuter de La Peste et la vigne sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :