Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Pucelle de Diable-Vert > La Perle et l'enfant


La Perle et l'enfant

Tome 1 du cycle : La Pucelle de Diable-Vert
ISBN : 978-235408091-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Paul Beorn (Proposer une Biographie)

Jéhanne est une Rouge, un soldat du Bailli, et ses origines plutôt modestes lui valent de s’appuyer sur un solide bon sens. C’est peut-être ce même bon sens qui la rend si peu sensible à la magie, alors que celle-ci semble envahir le Royaume. Tout le monde veut aller à Diable-Vert, cette cité pauvre des confins destinée il y a peu à un oubli complet.
Lorsqu’on lui demande d’aller enquêter sur la nature du mystérieux phénomène, Jehanne se retrouve plongée au cœur d’une situation qui la dépasse. Dans un monde en guerre où les hommes semblent devenus fous, elle n’a pour garder les pieds sur terre que sa morale simple, une perle aussi bavarde qu’impertinente à son oreille et un bébé dans les langes qui attire d’étranges convoitises.

Critique

Par Belgarion, le 21/10/2010

Nouveau venu dans la fantasy française, Paul Beorn, avec La Perle et l’enfant, nous fait découvrir un monde étrange et en même temps prenant, où la réalité est noyée dans le rêve et les illusions.
Immédiatement plongé dans l’univers de Jehanne, le lecteur a dans un premier temps du mal à rentrer dans le roman. La mise en place d’une ville a priori enchantée, où rien ne permet de distinguer la réalité des viles illusions, ainsi que le parler archaïque des personnages, allié aux retours en arrière dans la narration rendent ce début d’histoire difficile à appréhender.
Et pourtant, petit à petit, la sauce prend et les défauts d’hier deviennent des particularités appréciables et surannées au fil du récit. Le style d’écriture très particulier de l’auteur devient la force d’un conteur, car il donne du caractère aux différents intervenants du récit tout en cadrant bien avec le monde de Jehanne.
On se prend aussi de sympathie pour l’héroïne qui constitue un personnage attachant, fort par son sens du devoir et ses compétences et fragile à la fois par son manque d’assurance et son passé douloureux. Le second caractère le plus important est beaucoup plus étonnant, car il s’agit donc d’une perle enchantée dont les réflexions sarcastiques et acérées mettent une pointe d’humour dans un récit qui s’avère autrement globalement sombre et pessimiste. Le monde est en effet au bord de la Grande Ruine, les humains survivent avec peine, sans enfants, et trouvent encore le moyen de s’entredéchirer pendant que de sordides tyranneaux, de sombres maléficiens prennent le pouvoir dans les lieux éloignés.
La quête de Jehanne, la perle et son baba dans ce monde au bord de l’apoplexie anthropophage prend peu à peu un sens plus large et nous entraîne vers d’autres contrées au fil des rencontres et des révélations.
Sur le plan des critiques, on peut souligner le début difficile et quelques heurts dans la narration avec des passages un peu abrupts. Par ailleurs, l’univers créé reste très classique dans sa composition pour l’instant et on peut regretter l’emploi de termes à peine modifiés pour faire plus exotique - pégasel pour pégase, dragonide pour dragon.
Ce premier tome au ton original soulève néanmoins un grand nombre d’interrogations et d’attentes qui devraient trouver leur réponse dans le tome 2 paru en octobre 2010. Gageons que cet auteur prometteur nous offrira un écrit du même niveau de qualité que La perle et l’enfant.

5.5/10

Discuter de La Perle et l'enfant sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :