Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Musique du Silence


La Musique du Silence

Titre VO: The Slow Regard of Silent Things

ISBN : 978-235294779-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Patrick Rothfuss

Rares sont ceux qui connaissent l’existence du Sous-Monde, une toile brisée d’anciennes galeries et de pièces laissées à l’abandon qui s’étend dans les profondeurs de l’Université.
Protégée par ce labyrinthe sinueux, confortablement installée au coeur même de ces lieux désolés, vit une étrange jeune femme.
Le silence et les ténèbres semblent être ses seuls compagnons sur le chemin qu’elle se fraie dans cet univers souterrain. À moins qu’elle ne perçoive autre chose. Comme une complainte des oubliés, mêlant douceur et amertume à son existence…
Son nom est Auri. Et sa vie est peuplée de mystères.
 
Parmi les nombreuses rencontres de Kvothe, la plus attachante est sans nul doute celle d’Auri. Cette jeune femme, au caractère à la fois sauvage, enfantin et précieux, reste voilée de mystère. Le regard qu’elle porte sur le monde semble percevoir bien plus que celui du commun des mortels. Bientôt elle reverra Kvothe et il faudra lui offrir un présent. Il est temps de se mettre en quête.

Critique

Par Gillossen, le 25/11/2014

Novella très attendue, notamment dans sa version française publiée quasiment en même temps que la version originale et rehaussée d’illustrations signées Marc Simonetti, La musique du silence constitue un texte à part pour Patrick Rothfuss.
L’auteur l’explique d’ailleurs très bien lui-même, tout en insistant peut-être un peu trop à ce sujet. Son histoire n’est selon lui pas destinée à tout le monde et on peut le comprendre car, effectivement - expérience étrange pour votre serviteur à la lecture, du fait de ma modeste actualité - elle va souvent à contre-courant de ce que l’on attend aujourd’hui d’une histoire. Aucun dialogue, un seul personnage central, un rythme très lent, très peu d’action, si l’on peut parler d’action…
Rothfuss semble vouloir à tout prix mettre en garde le lecteur, qui, qui plus est, ratera énormément de choses ne serait-ce que concernant le contexte s’il n’a pas déjà lu Le Nom du Vent et sa suite (Le récit prend place pendant La peur du sage). Tout cela pour terminer par une éloge de la différence. Sans faire sonner le tout creux, la présentation de Rothfuss aurait presque de quoi agacer, comme si l’auteur voulait se justifier de tout avis négatif face à sa novella, comme si le fait qu’on ne l’aime pas signifiait juste qu’elle n’était pas faite pour nous et non qu’elle comptait son lot de défauts.
C’est d’autant plus agaçant que La Musique du Silence n’en a pas besoin. On retrouve en effet dès les premières lignes la qualité d’écriture de Rothfuss qui nous entraîne ici dans un Sous-Monde mystérieux et plein de découvertes, dans les pas d’Auri, assurément un personnage à part. La jeune fille, attachante, se prépare pour l’arrivée de Kvothe et revisite au passage le sens de son existence. La solitude, les failles qui nous construisent ou nous détruisent, les doutes, l’acceptation, mais aussi les petites satisfactions que peut nous offrir le monde qui nous entoure même lorsque tout est sombre… Plus qu’un portrait, l’auteur nous offre une plongée dans la psyché d’un être à part, mais qui a su faire sien un univers dont les méandres se révèlent toujours plus complexes.
Le texte a beau être court, il n’en propose pas moins de très jolies scènes, comme toutes celles en rapport avec la fabrication de pains de savon. Présenté ainsi, voilà qui peut surprendre mais Rothfuss n’a en tout cas pas tort en affirmant que cette histoire possède quelque chose de singulier. C’est sans doute ce qui fait sa force. mais aussi sa limite. L’auteur a voulu coucher sur le papier un récit qui lui tenait à cœur et cela se sent. Mais La Musique du Silence, malgré de vraies qualités et un bien bel écrin, n’en demeure pas moins un ajout dispensable.
A réserver donc en priorité aux fans de l’auteur, prêts à investir 20 euros. Pour les autres, Patrick Rothfuss le dit lui-même, il vaut mieux commencer par Le Nom du Vent afin de lever le voile sur sa verve. Mais si vous êtes déjà tombés amoureux de celle-ci… difficile de ne pas se laisser tenter, c’est un fait !

7.0/10

Discuter de La Musique du Silence sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :