Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Métaphysique du vampire


La Métaphysique du vampire

ISBN : 978-291768991-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Jeanne-A Debats (Proposer une Biographie)

“C’est mon travail de traquer les monstres. J’en ai connu beaucoup, brièvement. Ils étaient tous humains à la base.”
Navarre, alias Raphaël, est un vampire vieux de plusieurs siècles, terriblement beau, joyeusement bisexuel et surtout un assassin redoutable à la solde du Vatican. Pour sa nouvelle mission, il est envoyé au Brésil sur les traces d’un ancien nazi. Mais, entre les divinités locales et la chaleur du Carnaval, la chasse ne s’annonce pas de tout repos… d’autant qu’il se retrouve accompagné d’un prêtre, au dogme laxiste, et d’une autre créature de la nuit, Dana, particulièrement attirante.

Critique

Par Erkekjetter, le 14/10/2018

Vampire, Vatican, chasse au nazi : à la lecture du résumé en quatrième de couverture, on pourrait se demander si c’est une blague ou si c’est réellement ce que l’on va trouver entre les pages du roman, tant cela sonne comme la présentation survoltée d’une série B assumée ou d’un joyeux nanar. Si l’on a connaissance du goût prononcé de Jeanne-A Debats pour le second degré, on est déjà bien moins inquiet et l’on peut déjà se préparer un grand bol de pop-corn pour accompagner cette lecture : oui, il y a de la série Z dans ce roman, et non, ce n’est pas gênant, pour peu que le lecteur soit averti et qu’il apprécie ce genre de ton.
Vous l’aurez compris, on a affaire ici à une lecture de pur divertissement qui ne s’encombre ni de poésie ni de subtilité : c’est dynamique, parfois tiré par les cheveux, et on a droit à quelques moments d’action outrageusement badass. On ne risque pas de se faire une entorse au cerveau avec l’intrigue, mais on en prend plein les mirettes durant cette balade au Brésil et l’on a matière à s’amuser avec les propositions de l’auteure. Il faut reconnaître que l’on n’ouvre pas ce genre de petit volume pour la beauté de l’écriture ou la profondeur de l’intrigue. Non, on vient tout simplement chercher ici de quoi se déconnecter un temps du quotidien et se détendre les connexions synaptiques, sans espérer en sortir chamboulé, transporté ou ébahi. Et pour le coup, le roman remplit les termes du contrat : c’est distrayant. Sans plus, certes, mais c’est parfois suffisant. De fait, pour découvrir l’auteure, Métaphysique du vampire est une étape tout à fait dispensable. Mieux vaut s’y pencher soit en parfaite connaissance de cause, soit pour découvrir la face nanarde de madame Debats, le tout sans nourrir d’attentes démesurées.

6.0/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :