Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Arthor > La Louve et le démon


La Louve et le démon

Tome 2 du cycle : Arthor
ISBN : 978-270214013-0
Catégorie : Aucune
Auteur : A. A. Attanasio

Merlinus, le puissant démon enfermé dans un corps humain afin de contenir ses pouvoirs, a accompli la mission qu’Ygrane, reine des Celtes, lui a confiée: trouver son roi, qu’un jour elle a entrevu en songe. Mais l’homme qu’il a rencontré est tout sauf un souverain-né. Héritier déchu d’une noble lignée, il vivait d’expédients quand le magicien a décidé de modeler son destin. Au terme d’une ascension irrésistible vers le pouvoir, qui aura vu son frère succomber à son ambition vengeresse, celui qu’on nomme désormais Uther Pendragon va entreprendre l’unification de son royaume insulaire au prix de luttes sans merci. Un combat qui en dissimule un autre, plus impitoyable encore: celui opposant le démon Merlinus à la fée Morgane, qu’on surnomme la Louve… Voici l’histoire épique d’une quête, celle de l’immortalité, qui va couvrir l’ensemble de l’histoire de l’humanité - et celle des créatures magiques qui peuplent les recoins de son imaginaire. C’est une histoire qui finit - et commence - en un lieu légendaire, avec le premier cri d’un enfant nouveau-né. Un lieu nommé Tintagel. Un roi nommé Aigle de Thor, ou… Arthor. Dans la droite lignée des Brumes d’Avalon de Marion Zimmer Bradley, A.A. Attanasio unit toutes les légendes de création et de rédemption dans un songe aussi intemporel que les chants des druides, aussi puissant qu’un sortilège de Merlin.

Critique

Par Gillossen, le 15/11/2009

Ce tome 2 d’Arthor est en fait la deuxième partie du premier tome original, comme un peu trop souvent chez Calmann-Lévy jusqu’ici. Et avec l’arrivée du label Orbit comme fer de lance des parutions fantasy de l’éditeur, il semblerait bien que l’horizon des trois tomes suivants soit largement bouché.
C’est regrettable. Dans la lignée de sa première moitié, ce roman mélange toujours autant certains mythes, sans oublier un soupçon de physique quantique – si, si, si vous l’aviez oublié entre-temps, c’est pourtant vrai – pour donner vie à un récit faisant la part belle aux états d’âmes et aux questionnements en tous genres, y compris au cœur de champs de batailles épiques. Toutefois, au fil des pages, on se rend compte que cette deuxième moitié se révèle bien plus classique dans le fond comme dans la forme, loin de ses premiers chapitres déroutants, même si l’on s’en approche à nouveau lorsque la « licorne » ou le « dragon » interviennent, par exemple. Bien que l’accent soit mis sur le destin d’Uther et surtout de Merlinus, on se croirait presque par instants dans un roman s’inspirant du mythe arthurien lambda, semblable à tant d’autres, sans réelles aspérités lui donnant une identité propre.
Et pourtant, les choses n’en demeurent pas moins assurément solides et prenantes, sans aucune longueur, mais au contraire une remarquable tenue, là encore sur le fond comme sur la forme, sans oublier souvent une pointe d’astuce bienvenue pour nous étonner au dernier moment.
Alors que l’Épée Foudre a désormais retrouvé la douce et froide étreinte de la pierre en attendant que le jeune Aigle de Thor accomplisse à son tour son destin, on aurait apprécié connaître la suite de ses aventures tout juste naissantes, et ce d’autant plus que cette édition française, que ce soit sur le plan de la traduction ou de la conception graphique, se montrait particulièrement soignée…

7.5/10

Discuter de La Louve et le démon sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :