Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Louve et la croix


La Louve et la croix

Titre VO: Wolfbreed

ISBN : 978-235294417-1
Catégorie : Aucune
Auteur : S.A. Swann

Nous sommes en l’an de grâce 1221.
Au fin fond de la Prusse, un moine découvre par hasard le repaire de très jeunes loups-garous… et par la-même, donne à l’Église une arme redoutable. L’Ordre des Chevaliers Teutoniques dispose désormais d’une meute de lycanthropes, dressée pour traquer les païens. Une bonne façon d’exercer la colère divine contre les incroyants, et de convertir les populations… Cependant, Lily est l’un de ces loups-garous  et elle ne veut plus être l’instrument de Dieu. Profitant d’une expédition dans un village, elle décide de fuir.
Udolf est trop jeune pour se souvenir du massacre qui lui fit perdre son village, son bras et ses parents. Mais il connaît la souffrance de la solitude. Aussi, lorsqu’il trouve cette belle jeune fille blessée et abandonnée en plein milieu des bois, il court à son secours. Le garçon et sa famille adoptive la recueille, bien décidés à la protéger…ce qui pourrait leur être fatal : Les Chevalier de la Croix sont déjà à leur poursuite, bien décidé à récupérer leur propriété. De plus, si Udolf ne parvient pas à percer les ténèbres que Lily nourrit dans son âme, sa mort pourrait se faire plus pressante…

Critique

Par Gillossen, le 20/08/2010

Sous un titre bien plus évocateur que l’original, le roman de S.A Swann constitue l’une de ces sorties que l’on n’attend pas forcément et qui, finalement, en quelques pages, séduisent le lecteur.
Il faut dire que le cadre, déjà, en pleine Roumanie du Moyen-Âge, se révèle plutôt original, et exploité sans surenchère. On est rapidement plongé dans cette région oppressée par l’Église sans que l’auteur s’appesantisse pour autant sur ces éléments au point de vouloir verser dans la reconstitution purement historique.
Swann bénéficie également d’un style direct et efficace, agrémenté de temps à autre de quelques jolies images. Ce qui ne nous épargne pour autant quelques maladresses, à parts égales. Difficile après tout de se montrer inspiré de bout en bout…
S’il fallait continuer à évoquer, brièvement, les défauts du roman, il faut bien avouer que certains points de l’intrigue sont tout simplement cousus de fil blanc et se devinent, ou plutôt se reniflent, dans le cas présent, à des lieues à la ronde. Dommage ! Il s’agit, évidemment, serait-on tenté de dire, de ce qui touche généralement aux aspects “romantiques” de l’histoire. Une certaine émotion n’est pas impossible, mais mieux vaut ne pas avoir totalement coupé les ponts avec son côté fleur bleue !
Toutefois, difficile aussi de ne pas se laisser prendre au jeu de l’histoire de ces créatures et de leurs maîtres, tout comme par le sens de la mise en scène de l’auteur. Plusieurs scènes sont purement jouissives, instinctives, animales précisément. Quand d’autres sonnent là encore comme des passages obligés.
Si l’on ressort malgré tout avec l’impression d’avoir passé un bon moment de lecture, c’est aussi grâce aux personnages. Si, là encore, certains n’évitent que de peu de tomber dans la caricature, et encore, d’autres s’avèrent nettement plus consistants, à commencer par Lilly bien sûr et la famille du jeune Udolf. Des seconds rôles, comme le sergent Günter, apportent également un autre point de vue.
Au final, nous avons donc affaire à un roman agréable, qui ne renonce pas d’ailleurs à une certaine noirceur, mais qui choisit très rapidement l’espoir plutôt qu’une ambiance réellement crépusculaire. Restent donc un récit enlevé et un cadre plus original que la moyenne, peuplé de personnages au cœur d’un véritable tourbillon d’émotion et de dilemmes.
A noter que le roman se lit comme un one-shot, même si, depuis, l’auteur a publié Wolf’s Cross, qui n’est pas une suite directe mais exploite le même univers.

7.5/10

Discuter de La Louve et la croix sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :