Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Orcs > La Légion du tonnerre


La Légion du tonnerre

Titre VO: Legion of Tunder

Tome 2 du cycle : Orcs
ISBN : 978-291437012-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Stan Nicholls

Longtemps, il fut synonyme de mort et de désolation. Fier d’être né orc, insensible à ceux qui me traitaient de boucher, j’ai mené mes guerriers à la victoire, portant haut la bannière de Jennesta lors des guerres qui déchirèrent Maras-Dentia. Et j’ai tué trop d’humains pour me souvenir de tous !
Aujourd’hui, je sais qu’il y a une autre voie. Un lieu où les orcs, les elfes, les nains et même les humains peuvent vivre en paix. En rêve, j’ai vu un monde harmonieux où tous nos enfants grandiront en sécurité.
Ce songe doit devenir réalité ! Poursuivi par les sbires de Jennesta, traqué par des chasseurs de primes, maudit par toutes les races, je vaincrai quand même. Sinon, la guerre qui éclatera nous balayera tous !
Écoutez-moi ! Dans la tourmente à venir, il faudra être avec moi ou contre moi. Et que mes adversaires tremblent, car la pitié est un luxe que je ne pourrai plus me permettre !

Critique

Par Gillossen, le 26/10/2002

Semi déception que ce tome 2 ! Oh, on peut le dire tout de suite, cette suite est loin d’être ennuyeuse et se lit très bien, voire très vite. Mais elle ne tient pas les promesses entrevues dans le premier roman de cette trilogie de Stan Nicholls. Tout simplement parce qu’il n’y a pas d’amélioration de ce qui pouvait être déplaisant, et ce, à quelque niveau que ce soit. Les Renards, traqués pour tous ou peut s’en faut, continue de chasser de leur côté les Instrumentalités, emmenés par les figures maintenant connues de Stryke, Coilla, ou Jup le Nain. Nous courrons donc à leur suite à travers les territoires toujours plus étranges de Maras-Dentia, selon un schéma déjà vu depuis les derniers chapitres du tome 1.
L’atout principal de cette saga - qui se trouve d’ailleurs mis en avant dans sa présentation - est d’être vécue depuis le point de vue d’une troupe d’Orcs, race d’ordinaire honnie dans la très large majorité des œuvres de Fantasy où eux ou leurs équivalent peuvent apparaître. Malheureusement, il n’y a pas d’évolution sensible dans le portrait qui nous est fait d’eux, aucun gain de profondeur par rapport au tome 1 qui lui devait planter le cadre de l’action et nous accrocher. On aurait aimé un peu plus d’introspection concernant telle ou telle figure des personnages que l’on suit le plus souvent. Le cruelle Jennesta subit le même sort, apparemment définitivement enfermée dans son rôle de simili-succube. En soit, que les Orcs ne semblent pas plus différents des Humains permet à l’auteur de retomber sur ses pieds dans sa parabole contre le jugement par l’apparence, ce qui n’est d’ailleurs pas un mal ces temps-ci… Seulement, dans le même temps, l’argument du “jamais vu” à leur propos perd de sa valeur.
Les Orcs rebelles combattant pour Stryke traversent durant ce roman de 300 pages bien remplies moult aventures, et on les suit avec un intérêt certain, retenant plusieurs fois notre souffle sans avoir l’impression de se forcer. Toutefois, tout cela est tellement bien rôdé que la surprise est difficile à venir. On attend avec impatience de pouvoir découvrir la fin, tout en se disant qu’on aurait pu sauter ce tome… Bref, un roman distrayant, mais loin d’être indispensable, et qui perd du potentiel que l’on était fortement tenté de subodorer. Peut-être que la conclusion de cette trilogie parviendra à élever le niveau d’un roman qui donne l’impression de stagner !

7.0/10

Discuter de La Légion du tonnerre sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :