Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Imriel > La Grâce de Kushiel


La Grâce de Kushiel

Titre VO: Kushiel's Mercy

Tome 3 du cycle : Imriel
ISBN : 978-235294524-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Jacqueline Carey

Imriel et Sidonie renoncent enfin à la clandestinité.
Mais l’aveu de leur amour s’apprête à précipiter le royaume dans le plus grand tumulte. Car les D’Angelins n’ont pas oublié les crimes de la mère d’Imriel, la perfide Melisande. Aussi la reine Ysandre impose-t-elle une condition absolue à l’union des amants. Imriel doit accomplir un acte de foi : retrouver sa mère et la ramener en Terre d’Ange pour qu’elle y soit exécutée.
Mais tandis que Sidonie et lui se préparent à une nouvelle séparation, une force étrangère venue de loin étend son ombre sur le royaume.
Les deux amants survivront-ils à cette nouvelle menace ?

 

Critique

Par Gillossen, le 28/11/2011

Avec la conclusion de cette deuxième trilogie, Jacqueline Carey démontre une fois encore, à travers un roman dense et enlevé, toute l’étendue de son talent pour donner vie à son univers et faire de ses personnages des protagonistes qui comptent vraiment aux yeux du lecteur.
Évidemment, tous les ingrédients des précédents romans de la saga sont présents, à commencer par le… voyage, la découverte de nouvelles terres, de nouvelles coutumes, de nouvelles figures. Le lecteur se retrouve irrémédiablement entraîné dans les pas d’un Imriel au destin décidément compliqué. Dommage que le pauvre n’ait pas au moins l’équivalent des Miles pour se consoler !
Au-delà de cette petite boutade, il faut cependant admettre que ce sont bien davantage ses amours contrariées avec la belle Sidonie qui retiennent notre attention, plus que la nouvelle menace planant sur Terre d’Ange, malgré les conséquences de grande ampleur de celle-ci. Attention, Carey fait preuve de sa sophistication coutumière, de sa facilité à multiplier les pistes et plonger au cœur d’intrigues racées aux répercussions ô combien dangereuses. Mais malgré le rythme soutenu du roman, de bonnes idées notamment concernant le sort d’Imriel à Carthage après sa rencontre avec Solon ou l’intégration de personnages secondaires réussis comme Kratos le lutteur, difficile de lutter justement contre le poids pris par l’histoire d’Imriel et Sidonie, d’autant que les ficelles employées par l’auteur à l’échelle du tome proprement dit sont parfois un peu grosses, quand on ne frise pas la redite.
Non pas que l’amour de nos deux tourtereaux ne demeure pas touchant, émouvant, non pas que les épreuves qu’ils se voient infliger une fois encore dans ce tome ne donnent pas souvent lieu à des scènes très réussies. Au contraire. A moins de s’avérer vraiment allergique à tout type de romance, difficile de ne pas vibrer avec les personnages, de ne pas partager leurs émotions, et finalement de ne pas se sentir soulagé par ce grand final certes un peu facile, mais tellement agréable. Votre serviteur serait-il quelque peu fleur bleue ? Peut-être.
Mais n’oublions pas dans le cas présent que nous avons précisément affaire à une conclusion. La boucle est bouclée. Si Jacqueline Carey semble parfois faire pencher la balance d’un côté plus que de l’autre, à savoir les intrigues amoureuses par rapport aux intrigues de palais, s’il en résulte donc un certain mais léger déséquilibre, les amateurs de souffle épique ne devraient pas être déçus pour autant, tant le monde qui sert de cadre à cette histoire conserve cet aspect dépaysant.
Gardons également en tête qu’Imiriel a bien grandi et a su s’imposer au milieu de la faune changeante qui l’entoure. Si l’on peut légitimement préférer le couple formé par Phèdre et Joscelin, mieux vaut alors relire la trilogie originelle car tous deux demeurent définitivement en retrait ici.
Imriel vole désormais de ses propres ailes.

8.0/10

Discuter de La Grâce de Kushiel sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :