Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Histoire de la Terre du Milieu > La Formation de la Terre du Milieu


La Formation de la Terre du Milieu

Titre VO: The Shaping of Middle-Earth

Tome 4 du cycle : L' Histoire de la Terre du Milieu
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : John Ronald Reuel Tolkien

La Formation de la Terre du Milieu présente le “vrai” Silmarillion tel que J. R. R. Tolkien le conçut dans les années 1920-1930, bien avant d’écrire Le Seigneur des Anneaux dont il forme le décor. Ce volume raconte la création du monde, l’apparition des jeux et des Elfes, les premières batailles et l’histoire de héros comme Túrin. Il présente aussi des cartes en couleur ou en noir et blanc, inédites en français, accompagnées d’un commentaire éclairant, complétées par des chronologies et des textes historiques sous forme d’annales.
La Formation de la Terre du Milieu est le quatrième volume de l‘“Histoire de la Terre du Milieu” après Le Livre des contes perdus (tomes 1 et 2) et Les Lais du Beleriand.

Critique

Par Foradan, le 18/12/2012

Aux regards de ses prédécesseurs, ce volume est particulier à plus d’un titre, sa caractéristique principale étant de ne pas avoir une unité d’ensemble, mais d’être composé de trois parties majeures et indépendantes. Ceci dit, le fait d’être indépendantes tient davantage à la forme qu’au contenu, puisqu’à chaque fois nous restons dans la même période chronologique de rédaction (le début des années 1930) et le même sujet traité : la naissance du corps de légendes qui allaient devenir le Silmarillion, faisant suite aux Contes Perdus et aux Lais de Beleriand et en les inscrivant dans un univers plus large.
La première partie est donc consacrée au premier Silmarillion, avec des fragments postérieurs aux Contes perdus, puis l’Esquisse de la Mythologie (destinée originellement à expliquer le contexte du Lai des Enfants de Húrin ), un « Silmarillion réduit » en 32 pages et autant de commentaires. Vient ensuite la Quenta Noldorinwa qui, reprenant l’idée des Contes Perdus (Eriol/Aelfwine le voyageur ramène les légendes des jours Anciens en Angleterre après son séjour sur Tol Eressëa), développe la trame de l’Esquisse aux travers de ses diverses versions et commentaires, avec en bonus (et pour renforcer le mythe d’Eriol), un extrait de la « traduction » de la quenta en vieil anglais, tel qu’Eriol l’aurait rapporté à ses contemporains. Cette version primitive du Silmarillion diffère de celle qui fût publiée plus tard, non seulement sur les noms des protagonistes et sur certains événements, mais elle apporte aussi son lot d’enseignements qui apparaissent ici pour la première fois et n’ont plus quitté le légendaire depuis.
Vient ensuite une section dédiée à la géographie d’Arda et comprenant la première carte couleur de Beleriand, commentée et explicitée pour chaque terme apparaissant sur la carte, suivie d’extensions ultérieures se superposant à la carte principale. Après Beleriand, voici le tour de l’Ambarkanta, récit de la Forme du Monde par Rúmil décrivant la cosmogonie, géologie et géographie d’Arda, le tout appuyé par 5 illustrations de la Terre et de son évolution.
Le dernier composant de ce volume est plus historique puisque consacré aux premières Annales de Valinor et de Beleriand, de la Création d’Eä à la naissance du Soleil et de l’arrivée de Fingolfin en Beleriand jusqu’à la Chute de Morgoth, là encore avec la version en vieil anglais d’Eriol.

8.0/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :