Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le projet Starpoint > La Fille aux cheveux rouges


La Fille aux cheveux rouges

Tome 1 du cycle : Le projet Starpoint
ISBN : 978-284337844-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Vaconsin, Marie-Lorna

Pythagore Luchon a 15 ans.
Il habite dans la ville de Loiret-en-Retz et s’apprête à entrer en seconde pour une année scolaire sans surprise : travailler – un peu –, écouter de la musique – souvent –, draguer les filles autant que cela lui sera possible, et notamment à l’occasion de la prochaine fête de rentrée pendant laquelle il officiera comme DJ. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère – prof de maths au lycée –, ni sur la peine que lui causeront ses passages à l’hôpital pour rendre visite à son père – brillant chercheur en physique quantique, plongé dans le coma à la suite d’une agression.
Toutefois, une chose le réjouit : il va bientôt retrouver Louise, sa meilleure amie, la fille du gardien du lycée. 

Critique

Par Gillossen, le 02/06/2017

La Fille aux cheveux rouges, premier tome de la trilogie Young Adult Le projet Starpoint, signée Marie-Lorna Vaconsin, a été publié en mars par La Belle Colère, une  division de la maison Anne Carrière.
C’est surtout, au-delà de cette présentation factuelle, un roman vibrant. Vibrant d’émotions, de questions, de mystères, de défis lancés à ses personnages… A l’image du bouillonnement intérieur de son protagoniste principal, Pythagore Luchon, dont le père est dans le coma depuis trois ans suite à un accident aux circonstances troubles. 
L’une des forces du livre n’est autre justement que son ancrage dans le réel, avec toutefois une agréable pointe de décalage. Ils donnent au lecteur l’occasion d’un premier contact avec toute une galerie de personnages tous, ou presque, dotés d’un petit côté farfelu (on pense immédiatement à la figure de Double T et ses apparitions savoureuses !), ou en tous cas d’un trait de caractère qui permet de les identifier d’une phrase, sans s’appesantir pour autant sur leur caractérisation.
Mais rapidement, les choses se compliquent pour Pythagore, et pas seulement pour une question de sentiments. Et on bascule alors avec lui vers un univers qui nous apparaît aussi inventif que réfléchi, multipliant les trouvailles qui contribuent à charpenter le récit, qu’elles sont d’ampleur ou en apparence plus secondaires. Elles n’en aident pas moins précisément à renforcer cette impression de crédibilité, qui fait que le lecteur n’a pas l’impression de tomber sur un monde secondaire de plus, comme on en trouve tant. L’ensemble se tient fort bien et un autre des atouts du récit est que le cadre “réel” du roman n’est pas amoindri par les découvertes de Pythagore. La petite ville de Loiret-en-Retz possède sa propre part de mystère (l’aura de Gilles de Rais, les pêcheurs, la couleur bleue, etc…) et constitue un cadre finalement pas loin d’être aussi original que l’autre versant du roman, avec la “lointaine” Galécie. 
Seul petit reproche au passage, la conclusion de ce premier tome, qui nous laisse fatalement sur notre faim. La Fille aux cheveux rouges s’arrête quand précisément toutes les pièces du puzzle semblent en place - après un joli morceau de bravoure d’ailleurs - pour passer la seconde !
Mais le roman n’en demeure pas moins dense, parfois étonnamment. Sur le fond par exemple, avec la dimension importante accordée à la science, qui trouve toute sa place dans l’intrigue, jusque dans son cœur. Et en parlant du cœur, l’auteure s’illustre tout au long de son histoire dans la peinture des sentiments de ces adolescents, leurs danses, leur ressac, ce mélange indescriptible fait d’hésitations, de faux pas, et de brusques emballements marqués au fer rouge. Très juste, sans avoir besoin pour autant de se montrer crue (pour ne citer qu’une façon de tenter d’atteindre ce résultat), Marie-Lorna Vaconsin touche souvent du doigt ce qui fait l’adolescence même, la rendant si fragile et si précieuse à la fois. C’est la ligne éditoriale revendiquée de La Belle colère et on peut dire que l’ouvrage correspond parfaitement à celle-ci. 
Une bien jolie réussite. 

8.0/10

Discuter de La Fille aux cheveux rouges sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :