Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Dernière flèche


La Dernière flèche

ISBN : 978-274042722-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Jérôme Noirez (Proposer une Biographie)

Ouvrage nominé au prix Elbakin.net 2010

Diane de Loxley est une adolescente belle et farouche, au caractère trempé comme l’acier.
Rien d’étonnant quand on est la fille de Robin des Bois. Mais il est difficile d’être l’héritière d’une légende. Diane veut de l’action, Londres va la lui fournir. La cité tentaculaire, pleine de bruits et de fureurs, est contrôlée par de ténébreux démons. Afin de les combattre, la fille de Robin devra s’associer avec le séduisant et mystérieux prince des mendiants, et rassembler les anciens compagnons de Sherwood.
Sans compter un allié inattendu, l’ennemi intime de son père, le terrible shérif de Nottingham.

Critique

Par Almaarea, le 05/05/2010

Les légendes ne meurent jamais.
La preuve ? Il suffit de parler du brigand de Sherwood, de l’homme à la Capuche, de l’amant de Marianne, du chef des Joyeux Compagnons qui vole aux riches pour donner aux pauvres pour que tout le monde s’exclame en cœur : Robin des Bois !
Jérôme Noirez vient ajouter sa brique au mythe en nous contant l’histoire de Diane, « la fille de ». Disons le d’emblée, l’adolescente, par ses réparties acides et son sens opportun du soupir blasé, vole sans peine la vedette à son père. On tient donc là une héroïne moderne, éloignée du modèle de la femme médiévale, à laquelle pourront sans peine s’identifier les jeunes lecteurs d’aujourd’hui.
L’intérêt, mais aussi le risque, des romans racontant la suite d’une histoire connue de tous, vient de la manière dont l’auteur parvient à réinjecter dans son intrigue les différents héros. Avec La Dernière flèche, malgré la disparition de certains Merry Men comme Much ou le ménestrel Alan-a-Dale (mon préféré, je ne suis donc pas très objective…), Jérôme Noirez a réussi son pari et parvient à donner assez d’éléments pour satisfaire le lecteur avide d’informations quant au destin des anciens compagnons de Robin des Bois.
C’est cependant deux personnages moins attendus qui tirent leur épingle du lot : l’ennemi de toujours, le shérif de Nottingham, dont l’auteur a eu l’intelligence de faire un personnage complexe, ravagé par des sentiments contradictoires, et la forêt de Sherwood elle-même, qui semble poursuivre Robin des Bois…
L’élément « fantasy » du roman se niche justement dans le combat que vont se livrer Londres, la vieille forêt et les esprits qui leurs sont liés.
Paradoxalement, la petite déception vient de Robin des Bois, père un rien falot et replié sur ses souvenirs dans lequel on peine à retrouver le brigand plein de panache.
Même si l’intrigue aurait mérité d’être un peu plus étoffée, Jérôme Noirez fournit là un roman efficace, jamais mièvre et dont l’héroïne fait honneur à son nom !

7.5/10

Discuter de La Dernière flèche sur le forum.