Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La chasseuse de trolls


La chasseuse de trolls

ISBN : 978-233011415-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Spjut, Stefan
Auteur : Coursaud, Jean-Baptiste

Nul n’a jamais su ce qui est arrivé au petit Magnus Brodin, disparu dans la forêt du Färnebofjärden en 1978, à l’âge de quatre ans. Sa mère avait affirmé qu’un géant était sorti des bois et lui avait volé son fils, mais personne n’accorde de crédit au témoignage d’une femme sous le choc. Vingt-cinq ans plus tard, une nouvelle disparition et des témoignages troublants mettent une jeune cryptozoologue sur la piste de créatures indomptables qui se cachent habilement depuis la nuit des temps. Des êtres qui semblent avoir une prédilection particulière pour les petits enfants. Et un avantage imparable pour agir en toute impunité : personne ne croit en leur réalité…
Persuadée qu’elle va enfin pouvoir prouver l’existence des trolls, elle entreprend un terrifiant saut dans l’inconnu. Ignorant ce conseil que ses ancêtres ne pouvaient se permettre d’oublier : garde-toi bien de réveiller les forces obscures qui se cachent dans la forêt, car lorsque l’homme affronte la nature, c’est toujours elle qui gagne.

Critique

Par Gillossen, le 15/03/2019

La collection Exofictions d’Actes Sud s’enrichit d’un titre de plus à l’orée du printemps, avec La Chasseuse de trolls de Stefan Spjut, auteur suédois.
On se retrouve justement en Suède, dans les campagnes assombries de cette contrée nordique, là, dans les forêts qui étouffent encore de petites villes où tout le monde se connaît, où certaines créatures mythiques semblent avoir trouvé refuge, si l’on en croit certains, qui en général préfèrent taire leurs visions ou leurs croyances.  
C’est un roman subtil, doté d’une véritable dimension fantastique. On suit toute une série de personnages, même si certains sont plus importants que d’autres, à l’image de Susso, une jeune femme dotée d’un sympathique franc-parler mais non sans failles pour autant, en quête justement de traces, de preuves de l’existence de créatures comme les trolls. L’auteur multiplie les points de vue, adapte le temps de quelques scènes une narration à la première personne, nous plonge dans le passé… Bref, il s’autorise toutes sortes d’approches pour faire avancer son histoire, qui se recentre, après quelques détours, sur un kidnapping d’enfant. 
On plonge ainsi dans le quotidien de ces personnages avec un vrai intérêt pour eux, pour leur parcours, et pas seulement à travers le moteur même de l’intrigue, mais même dans les petites choses de la vie, leur vraie vie, y compris dans ce qu’elle peut proposer de plus trivial, et pas celle que les touristes à la recherche d’une jolie photo d’aurore boréale peuvent apercevoir le temps de leur séjour sur place. Cette authenticité constitue une belle réussite de ce point de vue. 
La Chasseuse de trolls nous harponne dès son introduction finalement assez classique et qui nous induirait presque en erreur - on a l’impression d’avoir lu ça cent fois - avant de prendre une impulsion bien différente. On tourne les pages sans retenir son souffle à chaque fin de chapitre, certes, mais avec une réelle envie de poursuivre, de pousser quelques pages plus loin, encore. 
Comme beaucoup de titres appartenant à cette collection, c’est un roman atypique mais c’est justement là l’une de ses plus grandes forces. La fantasy a aussi besoin de ce genre d’ouvrages, cela ne fait aucun doute. 
Osez la curiosité ! 

8.0/10

Discuter de La chasseuse de trolls sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :