Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Simulacre > L'Ombre du cardinal


L'Ombre du cardinal

Tome 2 du cycle : Le Simulacre
ISBN : 978-291632360-2
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Jean-Luc Marcastel

Après moult péripéties, notre Simulacre a triomphé de l’Ankou, le terrible maître de la pègre parisienne, et retrouvé Estella, la belle voleuse à qui le d’Artagnan original avait confié la bague recelant ses souvenirs.
Las ! Nos héros ne sont pas au bout de leur peine, car ils vont découvrir, dans la mémoire du premier d’Artagnan, un terrible complot dont l’enjeu n’est rien moins que la survie de ce monde et dont le dernier acte doit se jouer lors de l’inauguration prochaine de la Versailles Céleste, la nouvelle résidence du Roy, en orbite au-dessus de la terre.
Mais avant de s’y rendre, encore faut-il sauver Planchet, le fidèle valet, des geôles de la Nouvelle Bastille, qui flotte au-dessus de Paris. Là, telle l’araignée au cœur de sa toile, les attend celui que l’on nomme le Diable Écarlate… le Cardinal de Richelieu.
Pour triompher, notre nouveau d’Artagnan devra rallier ses anciens compagnons, Athos, Porthos et Aramis. Mais les temps ont changé, les années ont passé… leur amitié a-t-elle survécu ?

Critique

Par Belgarion, le 10/08/2015

Ce D’Artagnan revisité à la sauce SF/steampunk confirme les bonnes premières impressions du premier tome.
Après un tome de présentation où il s’est déjà passé beaucoup de choses, le second poursuit l’aventure à un rythme endiablé. Le monde des trois mousquetaires d’Alexandre Dumas repris Jean-Luc Marcastel se trouve ici approfondi avec l’arrivée des compagnons historiques du gascon et surtout l’apparition aussi surprenante que charismatique du cardinal de Richelieu. Que seraient en effet les trois mousquetaires sans ces pierres angulaires du récit original ? Sur un plan plus large de l’intrigue, les lecteurs en apprennent plus également sur les archanges qui ont sauvé l’humanité de la destruction, et les révélations qui en découlent offrent une nouvelle dimension, plus ambitieuse, au récit de cape et d’épée.
Avec ce ton truculent et imagé qui le caractérise Jean-Luc Marcastel insuffle un véritable souffle épique à son oeuvre. Sous sa plume de conteur les combats à la rapière énergétique et au pistolet à lumière sont vifs et nerveux, les retournements de situation sont pléthores, les personnages prennent vie et les dialogues entre D’Artagnan et Estella s’avèrent être réjouissants à souhait.
Enfin, les personnages principaux conservent leur aspect attachant et intéressant mais manquent encore d’une certaine profondeur. Néanmoins, la série Simulacre s’adresse majoritairement à un public young adult et en tant que telle met en scène des héros souvent archétypaux tout en utilisant des situations dans un cadre original mais parfois convenues, notamment dans les relations entre les deux personnages principaux. Le ton reste cependant plus sombre que dans la série de Louis le galoup du même auteur.
Simulacre constitue une valeur sûre qui brode sur le thème des trois mousquetaires tout en ajoutant une forte touche personnelle de l’auteur ainsi qu’une histoire intrigante. Le travail d’illustration de Jean-Mathias Xavier, si l’on y est sensible, rehausse également l’intérêt de cette série au fort potentiel.

7.5/10

Discuter de L'Ombre du cardinal sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :