Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Importance de ton regard


L'Importance de ton regard

ISBN : 978-193555820-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Lionel Davoust

Des marins condamnés à s’entretuer dans des glaces éternelles ; des jeunes qui tunent leur corps comme une voiture ; une population absorbée dans un jeu en ligne tentaculaire ; des guerriers qui atteignent la pureté en brûlant leurs souvenirs ; Arthur, Guenièvre et Merlin en pleine crise d’identité…
Dix-sept nouvelles et un court roman entre humour féroce et désespoir, entre absurde et optimisme — dix-huit contes modernes, dont huit inédits, où la folie le dispute à l’illumination. Quatre nominations à des prix majeurs dont “L’Île close”, lauréate du Prix Imaginales 2009 et traduite aux États-Unis.
Le monde est une illusion fragile, ami lecteur. Ferme les yeux et il n’en reste rien. Seule compte L’IMPORTANCE DE TON REGARD.

Critique

Par Belgarion, le 18/05/2010

Avant la publication de son premier roman, La volonté du dragon, Lionel Davoust s’était principalement essayé à l’art tanguant et ô combien périlleux des nouvelles.
L’importance de ton regard regroupe justement ses meilleures nouvelles et novelas pour le plus grand bonheur des lecteurs.
Tout d’abord, force est de constater l’éclectisme et la polyvalence de l’auteur qui s’essaie au fil des quelques 370 pages du recueil à des styles très différents, allant de la science fiction à la fantasy en traversant les genres du fantastique et de l’anticipation maritime, rien que ça. Aussi à l’aise en suivant une version ubuesque des chevaliers de la table ronde (l’île close) ou en distillant une intrigue policière rondement ficelée (en attente du jugement) qu’en décrivant un affrontement sans fin entre deux flottes coincées par les glaces (l’impassible armada), Lionel Davoust démontre qu’il est capable de tout faire. Construites avec minutie, les histoires trouvent toujours une conclusion solide qui fait réfléchir le lecteur.
De plus, à la variété des styles, il faut ajouter la démesure avec la taille de ces nouvelles qui varie grandement allant de trois pages (devant) jusqu’à environ 80 avec L’importance de ton regard. Justement, parlons-en de ce titre qui donne son nom au recueil. La longueur inhabituelle de l’histoire permet à l’auteur de nous sortir un petit bijou d’anticipation en créant un monde grisâtre où un MMORPG au nom à peine maquillé (Unicraft ne vous rappelle rien?) a supplanté toute relation sociale. Le récit pousse ainsi le lecteur à se pencher sans fard sur les risques liés à l’immersion totale dans le virtuel, sur les problèmes sociaux entre générations ou encore sur l’omniprésence de l’environnement numérique dans notre quotidien.
Tour à tour amer, mystérieux, sombrement ironique et même parfois inique, cet écrit justifie sa mise en valeur par rapport aux autres novelas et nouvelles. Les entretiens d’embauche à la centrale nucléaire sont un modèle du genre.
A l’inverse, tant de différences entre les nouvelles nuit à l’homogénéité du livre qui nécessite une acclimatation entre certaines histoires. De même, au regard de la nature humaine, il est impossible d’être touché de la même manière par toutes les histoires et certaines offrent une résonance moindre en fonction des lecteurs : l’intérêt varie en fonction des écrits. Enfin, s’il faut citer un autre léger bémol il convient de souligner que la moitié de ces récits sont déjà parus dans diverses anthologies et fanzines. Les regrouper en un seul ouvrage est, certes, des plus appréciables, mais on y perd aussi l’attrait de la nouveauté.
Au final, l’essai est brillamment réussi par Lionel Davoust qui s’impose un peu plus sur la scène littéraire française. Les amateurs d’une plume précise et incisive seront comblés.

7.0/10

Discuter de L'Importance de ton regard sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :