Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Cycle des démons > L'Homme-rune


L'Homme-rune

Titre VO: The Painted Man

Tome 1 du cycle : Le Cycle des démons
ISBN : 978-281120179-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Peter V. Brett

Il y a parfois de très bonnes raisons d’avoir peur du noir…
Dans le monde du jeune Arlen, dès que le soleil se couche les démons sortent de terre et dévorent les êtres vivants. Le seul espoir de survie: s’abriter derrière des runes magiques qui repoussent ces monstres et prier pour qu’elles tiennent jusqu’aux premières lueurs de l’aube. Seule une poignée de Messagers bravent la nuit au péril de leur vie pour relier les hameaux dont les habitants ne s’éloignent jamais.
Mais lorsqu’une terrible tragédie le frappe, le jeune Arlen décide qu’il ne veut plus vivre dans la peur : il quitte sa ferme et part sur les routes en quête d’un moyen de se battre contre les démons et de les vaincre.

Critique

Par Gillossen, le 15/11/2009

Voilà l’une des sensations fantasy de ces derniers mois aux Etats-Unis (mais publiée initialement en Angleterre, pour l’anecdote), qui a su faire parler d’elle des deux côtés de l’Atlantique avant même sa sortie, ne serait-ce que du fait du mode de rédaction du roman !
Encore une fois, comme souvent avec les romans qui font le buzz, celui-ci se révèle-t-il à la hauteur de sa réputation flatteuse ? Oui et non.
Oui, car Peter V. Brett a su créer un véritable univers, avec ses codes et une histoire crédible, mais surtout, une histoire très facilement accessible. Pour preuve, votre humble serviteur a lu pour l’occasion les 300 premières pages du roman d’une traite, ne s’arrêtant alors à cet instant que par pure obligation. Sur le plan des personnages, nombreux sont ceux qui nous sont immédiatement sympathiques, voire attachants, un Ragen ou une dame Elissa en tête. En somme, sur bien des plans, que dire si ce n’est : vite, la suite !
Mais tout n’est donc pas positif. Au niveau des personnages justement, le jeune Arlen demeure pour l’essentiel franchement en retrait, trop prévisible, presque agaçant à plusieurs reprises. D’autres, même s’ils n’ont finalement pas forcément un rôle très bien important – bien que parfois fondateurs, sont tout simplement des clichés ambulants, sans réelle épaisseur. Ce sont avant tout des figures fonctionnelles dont on sent à l’évidence qu’elles ont pour unique but que de faire avancer le récit dans une direction voulue.
Le roman, du moins une bonne première moitié de celui-ci (tandis que, malheureusement, d’un autre côté, le dernier tiers semble se précipiter quelque peu sans raison apparente), pâtit sans doute là aussi d’un ton presque littérature jeunesse en dehors de quelques éclats de noirceur brute, car le récit se veut clairement initiatique. Un récit d’apprentissage comme l’on en connaît déjà tant en fantasy, du fait avant tout de l’âge de ses protagonistes principaux, au sortir de l’enfance – avec tout ce que cela implique – durant les premiers temps du livre.
Certains passages, bien que réussis par ailleurs, semblent ainsi n’être que des étapes obligées sans réelle saveur propre. C’est en fait l’un des autres reproches que l’on pourra faire au roman, mais pas seulement à celui-ci.
Cette année, plusieurs premiers tomes signés de nouveaux auteurs, ont mis en avant des plumes, telles que Brett mais aussi quelque part un Brent Weeks nerveuses et souvent non dénuées d’une certaine ironie, laissant aussi une grande part à l’action, mais finalement assez interchangeables. Pour prendre les deux noms cités, on pourrait très bien les intervertir sur les couvertures de leur roman respectif, et l’on serait sans doute bien embêté pour ce qui est de les différencier.
Ce qui ne doit pas nous faire mettre de côté les qualités manifestes de cet Homme Rune, qui ravira sans doute plus d’un lecteur, sans pour autant révolutionner en rien cette terra incognita que devrait toujours rester la fantasy.

7.0/10

Discuter de L'Homme-rune sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :