Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Assassin royal (suite) > L'Homme noir


L'Homme noir

Titre VO: Fool's Fate

Tome 6 du cycle : L' Assassin royal (suite)
Partie 2 de " Fool's Fate"
ISBN : 978-285704954-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Robin Hobb

Sur Aslevjal où le dragon noir gît enfoui dans la glace, Fitz retrouve le fou venu mener à bien la mission qu’il s’est donnée - et dans laquelle il devrait perdre la vie.
Mais, d’abord, il faut se rendre au cœur de l’île pour dégager la bête, et le groupe doit affronter des dangers d’autant plus inquiétants qu’on n’en connaît pas l’auteur : de subtiles attaques d’Art poussent Lourd et Fitz à s’opposer, puis ce dernier perd toute faculté d’artiser.
Est-ce le fait du mystérieux Homme noir qui hante le glacier ou bien de la Femme pâle, ennemie acharnée du fou et des Loinvoyant ? Fitz devra livrer son plus terrible combat, écartelé entre la fidélité qu’il voue aux Six-Duchés et l’amour qu’il porte au fou.
Tout à la fois, il doit affronter Burrich et le poids de ses remords, Umbre qui veut le contraindre à obéir, les Outrîliens manipulés par la Femme pâle, et la puissance effrayante de Tintaglia, la femelle dragon, prête à tout pour ramener au jour l’unique mâle survivant de son espèce.

Critique

Par Gillossen, le 16/02/2006

Et voilà, encore un “tome” après celui-ci, et le massacre sera terminé, quant à la version française de la saga de Robin Hobb et son personnage fétiche, ce bon vieux Fitz…
En attendant, ce découpage à la truelle perpétue ses nuisances de plus belle, diminuant l’intérêt de ce roman. Difficile en effet de se laisser porter par le rythme, quand, qui plus est, ce tronçonnage parvient même à faire ressortir des défauts de fond (notamment en rapport avec Burrich…), auxquelles on n’aurait peut-être pas prêté attention, emporté par la fièvre d’une pareille lecture. Car on sent que la conclusion, et quelle conclusion, est désormais toute proche.
Les derniers chapitres sont d’ailleurs lourds, de sentiments, de décisions, d’intensité… Le lecteur en ressort donc fatigué, mais en ne désirant qu’une chose cependant, la suite.
On pourrait continuer à détailler ce roman, ou bien au contraire, regretter qu’il n’y ait pas plus matière à le faire, les deux méthodes étant valables. Pour sa part, votre serviteur préfèrera ne pas rentrer ici dans les détails, afin en partie de ne pas revenir encore un peu plus sur cette vision morcelée d’une telle histoire…

8.0/10

Discuter de L'Homme noir sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :